feminines / OL féminin - Juvisy J-2

"On arrive toujours à marquer"

Publié le 11 avril 2013 à 20:30 par OT

L’ancienne buteuse de Juvisy Laëtitia Tonazzi s’attend à une double confrontation compliquée, mais a confiance en la capacité de l’OL à marquer des buts.

 Laëtitia, comment l’équipe aborde-t-elle cette demi-finale ?
On s’attend à deux gros matches face à Juvisy. C’est un duel entre deux clubs français donc on aura encore plus à cœur de les battre. Il faut continuer sur notre lancée après les belles victoires face à Malmö (5-0, 3-0) et Montpellier (4-0).

Est-ce une surprise de retrouver Juvisy à ce stade de la compétition ?
Personnellement, ça me fait un peu bizarre parce qu’on n’avait jamais réussi à passer les quarts de finale lorsque je jouais là-bas. Mais au vu de leur collectif et de leurs qualités individuelles, ça n’est pas vraiment une surprise pour moi. J’ai vu les deux matches qu’elles ont joués face à Göteborg (1-0, 3-1), et je pense que leur qualification est méritée. Je n’ai pas trouvé Göteborg exceptionnel, et Juvisy a su faire le travail pour se qualifier.

Quels enseignements tires-tu de vos deux confrontations en championnat, cette saison ?
Tactiquement, Juvisy est bien en place donc difficile à jouer. Elles ont parfois réussi à nous contrarier dans le jeu. Mais la grande différence entre les deux équipes, c’est que même lorsque l’on est en difficulté dans le jeu, on arrive toujours à marquer des buts. Je pense qu’on est au dessus physiquement et mentalement, mais il faudra se méfier parce que Juvisy possède de bonnes joueuses derrière, et peut marquer à tout moment avec Julie Machart ou Janice Cayman.

L’expérience et l’aspect mental sont très importants dans ce genre de rendez-vous. Je me souviens que lors de la dernière journée de championnat, la saison dernière, lorsque j’étais encore à Juvisy, l’OL s’était imposé sans faire un grand match, mais en faisant preuve de plus de maturité.

Allez-vous aborder ce match différemment, sachant qu’il y a un match retour ?
Non, pas tant que ça. On va prendre match par match, comme on le fait d’habitude. Bien sur la demi-finale aller est très importante, elle peut nous permettre de prendre une option sur la qualification si on marque plusieurs buts. Mais les deux rencontres se jouent sur des grands terrains, à Gerland et au Stade Robert Bobin de Bondoufle, donc c’est plutôt une bonne chose pour nous.


L’expérience de l’OL en Ligue des Champions peut-elle faire pencher la balance ?
Oui bien sûr, nous avons beaucoup d’internationales qui ont l’habitude de jouer des matches de haut niveau. Et puis notre entraîneur Patrice Lair nous pousse toujours à ne rien lâcher. L’expérience et l’aspect mental sont très importants dans ce genre de rendez-vous. Je me souviens que lors de la dernière journée de championnat, la saison dernière, lorsque j’étais encore à Juvisy, l’OL s’était imposé sans faire un grand match, mais en faisant preuve de plus de maturité.

Personnellement, tu joues un peu moins en ce moment. Comment vis-tu cette période ?
Quand on joue peu, ça n’est jamais évident. Lotta était blessée en début de saison, ce qui m’avait permis de gagner du temps de jeu. Mais c’est comme ça, il y a un très gros effectif et Lotta est incontournable en ce moment. L’équipe tourne bien, la concurrence est saine, donc à moi de travailler.

Enfin, que représenterait une victoire en Ligue des Champions pour toi ?
Je suis venue à Lyon pour remporter cette compétition. Il faut absolument battre Juvisy car j’ai très envie d’aller en finale et de la remporter. J’y crois parce qu’on est vraiment fortes cette saison, le groupe dégage beaucoup d’assurance.


Source : La Tribune OL spéciale "OL féminin - Juvisy"

Sur le même thème