masculins / Coupe du monde 2011

On est avec vous !

Publié le 13 juillet 2011 à 08:30 par R.B.

Ce soir l’équipe de France féminine affronte celle des Etats Unis pour une place en finale… Ce serait un exploit, mais on y croit pour ce groupe où figure 11 lyonnaises…

On est entrés un peu sur la pointe des pieds dans cette Coupe du Monde. Et puis très rapidement, on s’est installés avec gourmandise devant notre télé. On a dévoré assidument les journaux. On a écouté les radios. La faute à cette équipe de France de Bruno Bini qui nous a « envoutés » comme la formation olympienne de Patrice Lair l’avait fait. Des yeux de Chimène pour les tricolores mais aussi un véritable intérêt pour cette compétition qui a déjà réservé de grands moments de qualités sportives, d’émotions et son lot de surprises.

A quelques heures du match France – Etats-Unis à Mönchengladbach (18h), on se dit que désormais tout est possible pour ces Françaises qui ont déjà obtenu leur ticket pour les JO de Londres (2012). Elles ont montré un tel sens collectif, de telles qualités techniques, une telle joie d’aller de l’avant, une telle fraicheur comportementale et un cœur si gros qu’elles peuvent franchir toutes les montagnes même celle américaine, un monument haut de 2,5 millions de licenciées, de 2 Coupes du Monde et de 3 titres olympiques.

La France de Bruno Bini a certainement produit le ou l’un des plus beaux jeux de cette compétition. Elle a beaucoup d’atouts comme celui de pouvoir changer en cours de rencontre d’éléments pour apporter le gros plus qui fait la différence.

Oui, on est tombés sous le charme de cette équipe comme au fil des saisons, on est devenus accrocs de l’équipe lyonnaise de Farid Benstiti puis de Patrice Lair. Dans cette équipe française, il y a évidemment la remarquable Bussaglia au milieu ou encore Thiney, Delie sans oublier Soubeyrand ou l’ancienne olympienne Lepailleur. Mais une intervention musclée de Georges, une relance précise de Bompastor, un rush d’Abily, une sucrerie de Necib nous ravis... Et quand Thomis entre en jeu, on sait qu’elle va mettre le feu… Et on n’oublie pas Le Sommer, Brétigny, Viguier, Deville, Renard et Franco, même si certaines d’entres elles ont très peu de temps de jeu.

Mesdames, mesdemoiselles, à 18h on sera avec vous. Vous le méritez parce que vous rendez ce foot beau par votre talent collectif et individuel, vos sourires, votre simplicité, votre disponibilité… et que vous nous filez du bonheur.

 

Laissez vos messages d'encouragement aux joueuses de l'Equipe de France sur Facebook avant la demi-finale face aux Etats-Unis.