masculins / OL - ASSE J+1

« On est dans l’obligation de gagner »

Publié le 26 septembre 2010 à 14:11 par DC

Jérémy Toulalan s’est présenté peu après 13h en conférence de presse, au lendemain de la défaite face à l’ASSE. Extraits...

Jérémy, comment vivez-vous cette période difficile pour l’OL ?
En ce moment on est dans le dur. Je préférerais qu’on gagne ces matches c’est sur. Mais bon, ces périodes font partie du métier. Après le match d’hier, c’est sur qu’on est déçus, frustrés, parce qu’on a fait notre meilleur match de la saison. On peut difficilement faire mieux, à part marquer et gagner. Mais dans les intentions, dans le jeu, on a répondu présents. Après en ce moment, on n’a pas la réussite, il va falloir faire tout pour que ça change et continuer ce qu’on a fait face à Saint-Etienne. Il y avait tous les ingrédients.

Que vous a dit Claude Puel après le match ?
Il nous a dit qu’il ne fallait pas lâcher, qu’on était sur la bonne voie, et qu’il fallait continuer dans ce sens.

Vous jouez deux fois à l’extérieur, ce sera décisif…
Oui on à un match à Tel Aviv en Ligue des Champions. Nous sommes premiers du groupe donc tout va bien, mais il va falloir gagner. Et puis ensuite il y a ce match à Nancy, où toutes les conditions ne sont pas réunies, surtout que l’on joue sur synthétique. Mais on est dans l’obligation de gagner. Ca passe aussi par le jeu.

Vous ne désespérez pas ?
C’est dans des moments comme cela que l’on pourrait tout lâcher. Mais au contraire on donne tout. On était critiquables en début de saison, maintenant hier soir, on n’a pas grand-chose à se reprocher je pense. On va tout faire pour réaliser de nouvelles prestations de ce genre.

Comment vivez-vous les critiques dont fait part Claude Puel ?
C’est difficile, mais encore une fois c’est plus facile de vouloir virer le coach, que tous les joueurs. Après je pense que c’était important que le président aille parler aux supporters. Ils ont le droit d’être mécontents en fin de match. Mais ils ont été supers pendant la rencontre. C’est bien qu’il soit allé les voir. Après de notre point de vous, nous n’avons pas à dire si le coach doit rester ou pas. En tout cas on le soutient.

Vous vous êtes donnés à fond hier pour ce match, ou vous avez simplement été à votre niveau ?
Oui je pense qu’on a essayé de tout faire pour que ça se passe bien. Il faut rester dans cette ligne de conduite. Et le fait qu’on soit dans cette situation-là, ça peut paralyser l’équipe. Mais nous, je pense que ça va nous transcender.

Est-ce que vous avez pensé au scénario catastrophe, type relégation ?
Il ne faut jamais dire jamais. Mais bon, l’objectif aujourd’hui c’est de gagner, et de démarrer une série. Les quatre jours ensemble à Tel Aviv vont nous faire du bien, mais après la dynamique va se construire dans la victoire. C’est sur le terrain qu’il faut répondre aux critiques. Il faudra faire encore plus qu’hier pour rétablir la situation et aller chercher la réussite.

Les joueurs sont-ils toujours avec le coach avec ce délai d’un mois qui est donné pour rétablir la situation ?
Si on n’était pas à fond avec lui, on n’aurait pas fait le match qu’on a fait hier. Nous on est là pour gagner des matches, et même si ce qui se passe à l’extérieur nous touche, on essaye d’y faire abstraction. Après pour revenir à nos résultats, quand on voit hier le nombre de poteaux qu’on fait, quand ça ne va pas, ça ne va pas. A nous d’aller chercher la réussite.

Sur le même thème