masculins / Le point presse d’Hugo Lloris

« On n’a pas été assez conquérants »

Publié le 17 mars 2011 à 19:36 par M.E

Après la défaite face au Real hier soir et avant d’aborder une autre rencontre importante samedi, la réception de Rennes (2e) en championnat, Hugo Lloris s’est présenté à la presse à la sortie de son entraînement…

  Le moral après la défaite ?
On est tous fatigués. En plus, le résultat fait qu’on est déçus mais il y a un match important qui arrive samedi, et il faut se concentrer sur la récupération. Le championnat est encore long, et on doit se redresser. On est tombés sur une bonne équipe de Madrid mais on aurait pu mieux faire. On doit se redresser, car si on veut pouvoir rejouer ces matchs là, il faut atteindre au moins la 3e place. Et nous les joueurs, on est tous venus à Lyon pour jouer ces matchs là.

Un gardien agacé ?
Il y a la déception de se faire éliminer, mais ça fait partie du jeu. On ne peut pas toujours sortir avec le sourire, en plus quand on est gardien, prendre 3 buts c’est dur. C’est là qu’on voit la différence entre une grande équipe européenne et nous. On aurait pu mieux faire, on connait l’importance des erreurs dans ces matchs là, et hier on en a trop fait. On a eu du mal à faire déjouer le pressing très fort qu’on a subi. On aurait dû être plus présents dans le combat et l’engagement, pour montrer qu’on était là avec toutes nos chances et qu’on était ambitieux. On a pris les buts assez tard mais c’est comme ça, on n’a pas été assez conquérants et on est tombés contre une grande équipe, il faut aussi le reconnaître.

 Un niveau trop faible pour ces rencontres ?
On a le potentiel, maintenant il faut être réaliste. Sur les trois derniers déplacements en UCL on n’a pas été assez solides. Quand on prend 4 buts à Benfica, 3 à Shalke et 3 à Madrid, c’est certain qu’il faut se remettre en question. Notre équipe n’est pas moins forte que l’année dernière, c’est surtout le Real qui est plus fort. Mais le plus important c’est la solidarité. Maintenant on est tournés vers le championnat et il faut se servir de ce match pour grandir. Dans ce genre de match il faut être à 200% et hier ce n’était pas le cas.

  De la volonté pour repartir ?
Ces deux compétitions sont différentes, c’est à nous d’être forts. Si on veut prétendre au titre ou au haut de classement, il faut gagner contre un concurrent direct, en l’occurrence Rennes. On a envie de rattraper tout ça et d’enchaîner sur une victoire sans tarder, c’est important. Aujourd’hui on est fatigués, on est rentrés tard cette nuit et on se focalise sur la récupération. Demain ça ira mieux, on sera concentrés sur le match de samedi.

 Yoann Gourcuff en équipe de France, une surprise ?
C’est dommage qu’il y ait eu débat après l’annonce de sa sélection. Ces deux derniers mois il a été bon. Hier ont est tous passés au travers. C’est une défaite du collectif, car on est une équipe et hier le collectif n’a pas été bon. Après, les choix du sélectionneur on les respecte, et c’est lui qui décide. Il n’y a pas de hasard.

Sur le même thème