masculins / Schalke 04 - OL

« On vient ici pour gagner »

Publié le 23 novembre 2010 à 18:00 par DC

A leur tour, Claude Puel et le défenseur central Pape Diakhaté ont répondu aux questions des journalistes. Extraits…

Claude Puel

Ce match est-il un joker ?
On vient pour gagner le match tout simplement. Je l’avais dit à Benfica, et je le redis là. On a la ferme intention de revenir avec les trois points. On occulte le dernier match, car si nous avons l’opportunité de nous qualifier, il faut la saisir.

Lyon aux deux visages…
Lens était un match référence, entre ce qu’il faut corriger, la première mi-temps, et ce qu’il faut garder, la deuxième. La seconde m’a beaucoup plu, et je pense qu’il faut garder cet état d’esprit. Je vois des choses positives, il y a une progression croissante dans notre jeu. On n’a pas fini la première phase de notre progression, mais ce sont des prémices qui m’intéressent beaucoup.

Schalke est-il sur le retour comme l’OL?
Oui, c’est une équipe qui a beaucoup bougé, il y a 16 ou 17 nationalités représentées je crois, donc il y a un amalgame qui devait se faire. C’est une toute autre équipe qu’au match aller, c’est une équipe qui est prête, et qui a du caractère quand on voit leur retour face à Wolsburg et contre le Werder. Mais nous sommes dans la même dynamique, donc ça devrait faire un bon match.

Une qualification permettrait-elle de souffler ?
On va tout faire pour se qualifier demain soir, mais si ce n’est pas le cas, il y aura la dernière journée. Ce sera un match très costaud, ouvert. Il faut le jouer, on verra après. Mais on prend du plaisir à jouer tous les trois ou quatre jours, ce n’est pas un problème.

Un bon résultat serait-il une bonne préparation pour Paris ?
La motivation, elle est de se qualifier. On joue un match pour se qualifier. Ce que l’on fait au niveau du contenu ou du résultat, a bien sûr une incidence sur les matchs suivants, donc ce sera le cas. On sait que le match de Paris est très rapproché, donc il faut se nourrir d’une bonne production et d’un résultat.

Même équipe que contre Lens en seconde période?
On a fait un bon match, mais chaque rencontre est différente. Après il y a une donnée à prendre en considération. Schalke a joué samedi après-midi, donc a eu un jour et demi de récupération en plus. Il faut équilibrer les temps de jeu, tout est ouvert, cela peu changer.

 

Pape Diakhaté

L’objectif de l’OL pour ce match…
Je pense qu’on est venu ici pour chercher notre qualification. Ce sera un match difficile, avec une équipe de Schalke qui reprend de la confiance. Tout joueur aspire à disputer des matchs comme cela. Mais je pense que nous sommes dans une bonne dynamique après notre victoire à Lens. Il va falloir faire une grosse entame de match.

Même enjeu que contre Benfica, donc même match ?
Les matchs se suivent mais ne se ressemblent pas. On sait que ce sera différent demain du match à Benfica. Et puis nous n’aurons pas le même capital-confiance qu’au Portugal. Et puis comme on dit, les victoires appellent les victoires.

Le retour en grâce de Raul…
Le plus important n’est pas de se focaliser sur un joueur, mais de faire un bloc-équipe. Après l’homme a un nombre de matchs impressionnant en Coupe d’Europe, donc on ne peut que le respecter.

Ce match sera-t-il différent de celui à Gerland ?
Ce sera un match très différent. Ils ont repris du poil de la bête en championnat. Huntelaar et Raul ont marqué en Bundesliga, et je pense que ça leur a donné confiance.

La première place est-elle dans les têtes ?
Notre est situation est confortable parce qu’on s’est donné du mal pour qu’elle le soit. Mais on ne doit pas rester sur nos acquis, et je le répète ce sera un match difficile.

Quelles sont les forces et les faiblesses de Schalke?
A l’aller ils avaient un gros impact physique avant l’expulsion d’un de leurs joueurs. Donc on s’attend à un gros impact physique de leur part.

Les débuts de matchs difficiles de l’OL…
C’est un challenge d’équipe. On doit réaliser une bonne entame pour repousser toutes les critiques sur nos entames de matchs. C’est vrai qu’on a eu du mal à débuter dans certaines rencontres, à nous de changer cela.

 

Sur le même thème