masculins / Derby J-4

P. Diakhaté « La victoire contre Saint-Etienne est impérative »

Publié le 21 septembre 2010 à 14:45 par DC

C’est Pape Diakhaté qui s’est plié ce midi à la traditionnelle conférence de presse. Lui qui va retrouver dès ce week-end son ancien club à Gerland.

Pape, est-ce que tu imaginais en venant à Lyon, recevoir un Saint-Etienne leader à Gerland ?
En tant que footballeur et professionnel oui. Ils sont dans la continuité des six derniers bons mois. Sur la phase retour du dernier championnat, ils finissent huitièmes donc ce n’est pas rien. Pour nous, c’est sur que c’est plus difficile. Maintenant il va falloir qu’on se reprenne dès samedi. On a eu une séance vidéo ce matin, il y a eu des échanges, et puis le coach nous permet de participer, donc c’est bien pour nous. Après sur le match, il va falloir y aller pour gagner, sinon ça ne sert à rien.

Les visages étaient quand même tendus ce matin, à la sortie du vestiaire…
C’est normal, quand on sort d’une défaite comme celle de Bordeaux, on est un peu marqué.  Mais il n’y a pas eu de conflits entre nous dans cette séance vidéo. On ne sort pas d’une défaite en éclatant de rire. Concernant les supporters ce matin, on doit l’accepter, ils ont droit de s’exprimer, après on ne va pas en faire une montagne. En tout cas, le coach est très serein, et nous le soutenons. Et puis ces personnes pourront peut-être changer d’avis dans deux semaines.

Au niveau de la communication avec le coach…
Il n’y a aucun problème avec lui. Il nous laisse discuter, échanger comme ce matin. Il ne faut pas commencer à dire que nous ne sommes pas avec lui. On a bien parlé de nos manques. Il faut qu’on fasse des efforts à l’utilisation du ballon après la récupération. Il faudra aussi être beaucoup plus concentré sur les coups de pieds arrêtés.

La victoire samedi est-elle impérative ?
Comme la victoire contre Bordeaux. Quand on commence un championnat, on part en voulant gagner tous les matches. C’est toujours impératif de ramener de bons résultats. Maintenant c’est vrai qu’en ce moment, on est comme une bête blessée. Malgré tout, dans le vestiaire on est unis, et il faudra le montrer samedi sur le terrain. On peut perdre un match, mais on n’a pas le droit de dire qu’on a été ridicules à Bordeaux.

Un mot sur Saint-Etienne, et ton rôle à l’OL…
J’ai passé six très bons mois là-bas. Je suis content pour eux, pour leur bon démarrage. Ils ont de très bons joueurs offensifs. On va essayer de les contrer. Le derby a un parfum spécial. La préparation du match n’est pas pareille. Maintenant sur mon rôle, j’ai appris les valeurs de Lyon. J’espère jouer un rôle de leader, je suis bien écouté par mes partenaires. En tout cas, je sens l’attente des supporters. Après on a des leaders techniques, des leaders par la voix, des leaders de vestiaire.

Sur le même thème