masculins / Trophée des Champions J-4

P. Müller : "On entre dans le vif du sujet"

Publié le 24 juillet 2007 à 21:55 par BV

Après les stages à Tignes et en Corée du Sud, Patrick Müller fait le point sur l'étât du groupe lyonnais. A quelques jours du Trophée des Champions contre Sochaux, l'international suisse concède avoir "hâte de retrouver la compétition".

Comment s'est passé l'entraînement de cet après-midi?
Bien. Il a fait beau pour notre retour après une journée et demie de repos qui nous a permis de bien profiter de la famille. On est contents de se retrouver à Tola Vologe, chez nous à la maison.

Comment vous sentez-vous physiquement? Avez-vous récupéré du voyage en Corée et de la fatigue accumulée?
On n'est pas encore à 100%. Il nous faudra encore quelques jours mais cela se passe plutôt bien. On est déjà dans le Trophée des champions. On va jouer pour le gagner. Qui plus est à la maison. Quand on joue à Lyon, on a envie de gagner des trophées. On a hâte de retrouver la compétition. Tout est allé très vite avec le stage à Tignes puis le stage en Corée. Même si c'était un tournoi amical, on voulait le gagner car c'était une compétition que nous n'avions pas gagnée les années précédentes. Maintenant, la première journée de championnat arrive très vite. On entre déjà dans le vif du sujet.

Comment avez-vous vécu ce tournoi en Corée?
Il y a eu des points très positifs. On a gagné cette Peace Cup. On a fait de bons matchs, on a montré de bonnes choses. Sur le plan moral, ce fut positif. Il était important de soulever un trophée tous ensemble. La manière dont on a joué, avec les nouvelles recrues, comptait également. Elles se sont très vite intégrées dans la vie du groupe et sur le terrain. Mais ce fut un long voyage. La température n'était pas la même qu'à Lyon. Il faut donc quelques jours pour récupérer mais on a tout ce qu'il faut ici avec les kinés pour nous remettre en jambes. De mon côté, j'ai joué tous les matchs en Corée. Je n'ai d'ailleurs pas terminé la finale à cause de ça. Il m'a fallu gérer car Toto (Squilalci) est blessé, Cris également. Mais on a vu qu'il y avait d'autres possibilités. Il n'y a pas de soucis.

Vous avez été amené à évoluer avec Sandy Paillot et Matthieu Bodmer en défense centrale. Qu'en avez-vous pensé?
On a un groupe avec beaucoup de joueurs polyvalents qui peuvent jouer à plusieurs postes et s'adapter à tous les systèmes. On a vu que Matthieu Bodmer s'est très, très bien adapté à cette nouvelle position. On aurait dit qu'il avait déjà joué à ce poste. Il avait une grande aisance technique, dans le placement, l'anticipation, le jeu aérien ou encore les duels. Sandy (Paillot) fut également très bon. Il a fait de très bonnes interventions lorsqu'il est entré en jeu. Il fut bon tant balle au pied que dans ses relances.

Vous travaillez avec Alain Perrin depuis plusieurs semaines. Qu'a-t-il apporté?
Il a déjà changé de système de jeu. Le 4-4-2 est un système qui est nouveau. Il faut un peu de temps pour trouver les automatismes. En Corée, on a fait de très bons matchs dans ce nouveau système.

Peut-on dire qu'il y a déjà une "patte Perrin"?
Les entraînements sont un peu plus longs (rires). Il y a un match à gagner, un trophée à aller gagner. C'est peut-être dû à cela. Ses entraînements sont intéressants avec beaucoup de jeu, beaucoup de thèmes. En Corée et à Tignes, on a vu des points tactiques car nous jouions des matchs amicaux. Il y a des réglages tactiques à faire car c'est un système de jeu qui est nouveau.

Concernant le championnat de France. Bon nombre d'observateurs pensent qu'il sera plus serré que les précédents. Qu'en pensez-vous?
Plus les années passent et plus Lyon est l'équipe à battre. Peut-être encore plus cette année car l'OL est champion depuis six ans. Tout le monde a envie de nous voir tomber. Il nous faudra être plus forts encore que les années précédentes. Je pense que l'on va vite être fixé par rapport à tout cela.

Selon vous, quels seront vos plus sérieux rivaux?
Toutes les équipes qui participent au championnat.

Pensez-vous déjà à l'Euro 2008 qui aura lieu en Suisse et en Autriche?
Pas du tout. J'ai juste envie de jouer un maximum de matchs sans penser à l'Euro, d'apporter quelque chose à l'équipe quand on fera appel à moi. Et participer tout simplement à la vie du groupe.
Sur le même thème