masculins / Rennes-OL

Pagis sonne l'OL

Publié le 05 octobre 2008 à 16:00 par AG

Les joueurs de Claude Puel concèdent leur première défaite de la saison. Une déconvenue nette et sans bavure marquée par un Mickaël Pagis de gala coté rennais.

Claude Puel avait convié 20 joueurs pour ce déplacement en Bretagne. C'est ainsi que Fabio Santos et John Mensah regardent le match depuis la tribune. En revanche c'est le grand retour de l'Ivoirien Kader Keita qui se positionne coté droit dans le 4-4-2 lyonnais concocté par Claude Puel.

Le Rennais Jimmy Briand déborde coté gauche et créé une première frayeur aux olympiens mais Mathieu Bodmer revient parfaitement et réalise un tacle magnifique (2e). Karim Benzema répond de la meilleure des manières mais il voit sa frappe passer à quelques centimètres du poteau (5e). Briand, encore lui, manque son duel face à Hugo Lloris (12e). Les deux équipes se rendent coup pour coup mais des deux cotés on manque de lucidité à l'approche de la surface de réparation. C'est à la 17e minute que Pagis, à la réception d'un centre de Sow, ouvre la marque d'une frappe sans contrôle au ras du poteau. Lyon encaisse là son premier but à l'extérieur de la saison. Briand continue son travail jusqu'à rendre fou Anthony Réveillère, averti à la 33ème minute pour un tacle plus que dangereux. Seule un tir de Karim Benzema (43e), à la suite d'une bonne action collective, nous donnent quelques signes d'espoirs pour la seconde période.

La seconde mi-temps est entâchée de beacoup de déchets techniques. A deux ou trois reprises, Piquionne et Benzema s'approche de la surface mais c'est inéxorablement sans danger pour Douchez. Ce sont bel et bien les Bretons qui doublent la mise (56e) grâce à un nouveau but de Pagis qui ressemble étrangement à celui inscrit en première période. Un centre en retrait et la défense lyonnaise est prise de revers. C'est le moment que choisi Claude Puel pour lancer Juninho et Fred à la place de Jérémy Toulalan et Fred Piquionne. Ces changements n'enrayent en rien la machine rouge et noir avec un Mickael Pagis des grands soirs. Sur une mauvaise relance de l'arrière-garde olympienne, le numéro 9 rennais contrôle et expédie une demi-volée directement dans la lucarne d'Hugo Lloris (69e). Un but absolument magnifique qui vient condamner les derniers espoirs de Mathieu Bodmer et ses partenaires. Ederson tente de sonner la charge en vain. Le Brésilien réussira juste à faire briller Douchez (80e). Mickaël Pagis, le grand bonhomme de la soirée, pouvait sortir sous une standing ocation du Stade de la route de Lorient, remplacé par l'ex-lyonnais Sylvain Wiltord. Les minces sursauts d'orgueil d'Ederson puis Juninho (85e) n'y feront rien.
L'OL concède sa première défaite de la saison et quelle défaite !
La trêve internationale arrive peut-être à point nommé pour des Lyonnais sans doute fatigués aussi bien physiquement que mentalement.
Sur le même thème