masculins / OL-Bordeaux J-4

Pape Diakhaté : « L’OL fait du yoyo entre du très bon, du moyen et du très moyen »

Publié le 02 février 2011 à 13:10

Peu avant l’entrainement de ce mardi 2 février, le défenseur lyonnais Pape Diakhaté a participé à un point presse, afin de revenir sur les deux dernières défaites et d’envisager un mois de février décisif pour l’OL…

Bilan des deux derniers matchs
« Les critiques faites suite aux deux matchs perdus sont légitimes. Nous sommes des compétiteurs, ces défaites font mal.  Depuis le début de l’année, l’OL fait du yoyo entre du très bon, du moyen et du très moyen. Caen et Lorient restent des matchs de référence. A nous de nous recadrer et de nous remettre au travail pour rester constants.
L’état d’esprit doit être meilleur. Dans n’importe quel stade où nous jouerons, il faudra être concentré.

Nous nous sommes peut être vu trop beaux face à Nice, et nous nous sommes relâchés. Il faut garder la pression haute et conserver un certain degré d’exigence.»

L’OL à 7 points du LOSC
« Nous gardons bien évidemment un œil sur les autres, mais nous essayons de ne pas nous en préoccuper. Les autres équipes feront aussi des erreurs, comme nous en avons fait. C’est à ce moment là qu’il faudra gagner.»

Un mois de février décisif
« Le mois de février est capital avec des matchs contre Bordeaux et Saint-Etienne en championnat ou contre le Real Madrid en Ligue des Champions. Il faudra engranger le maximum de points possible et aller chercher une qualification en Ligue des Champions. Il faut se donner les moyens de réussir, nous n’avons pas le droit de se voir reprocher de ne pas être combatif. On peut ne pas être bon techniquement mais il faut être là.

Nous commençons samedi par un match contre Bordeaux. Tout va très vite s’enchainer ensuite, le plus important est de gagner.»

Sur le terrain
« Avec tous mes coéquipiers dans l’axe, il y a beaucoup d’échange. C’est que je privilégie, c’est dans mon caractère. Avec Cris nous parlons beaucoup, il joue son rôle de capitaine et il le faut.

La trêve a été bénéfique pour moi. Je ne me pose pas de questions quant à mon avenir ici ou ailleurs. Je me donne à fond, je ne veux pas que l’on me reproche mon attitude sur le terrain.

Je change souvent de coéquipiers entre Cris et Lovren, et les automatismes ne sont pas les même. Le plus important est d’être performant et d’essayer d’exprimer nos qualités.

Je préfère jouer du côté droit, car je suis droitier. J’ai un temps d’avance sur mes anticipations, pour relancer mes intervalles. Quand je foule une pelouse je suis très content car j’ai conscience que d’autres ne jouent pas.»

Carton jaune
« Après avoir reçu mon 3e carton jaune en 10 matchs je ne jouerai pas le derby face à Saint-Etienne. Je suis déçu de ne pas jouer à Geoffroy Guichard. Je ne regrette pas ce geste car c’était le moment de le prendre pour que mon équipe ne prenne pas de but. C’était important de le faire ».