academy / #gambardella

Parole de finaliste : Fleury Di Nallo

Publié le 26 mai 2015 à 14:00 par SC

J-4. Quand vous vous baladez à Tola Vologe, il n’est pas du tout rare de croiser des anciens finalistes de la Coupe Gambardella…et donc de profiter de souvenirs, d’anecdotes au sujet d’une compétition assurément particulière.

Le petit prince de Gerland a réalisé un petit exploit entre 1996 et 1997. Amener son équipe de 18 ans deux saisons de suite en finale de la Gambardella. La première sera gagnée, la seconde perdue, avec notamment Rémy Vercoutre dans les buts, contre un club qu’il connaît parfaitement…l’OL d’Armand Garrido et de Steed Malbranque.


"Pour les jeunes joueurs, ce sont des souvenirs incroyables même pour ceux qui ont par la suite remporté beaucoup de trophées. C’est important dans une carrière. Beaucoup de joueurs pouvaient passer pro après…"


« Avec Montpellier, l’équipe que j’entraînais, on a fait deux finales d’affilée, mais avec des joueurs complètements différents. En 1996, on avait gagné 1 à 0 face à Lens. C’est un très bon souvenir. Puis, l’année d’après, on avait perdu aux tirs au but contre l’OL. C’est un souvenir moins joyeux. On avait deux tirs au but d’avance mais nos deux meilleurs tireurs ont raté. L’OL avait une très belle équipe. Jouer contre un club dont j’avais porté le maillot, c’était bizarre. On en a pas mal reparlé avec Armand Garrido, qui était l’entraîneur lyonnais à l’époque. Le temps passe, ça fait déjà 18 ans…Pour les jeunes joueurs, ce sont des souvenirs incroyables même pour ceux qui ont par la suite remporté beaucoup de trophées. C’est important dans une carrière. Beaucoup de joueurs pouvaient passer pro après…Je me souviens encore des matchs de Gambardella quand j’étais joueur. Je n’ai jamais fait de finale. »

GROUPAMA et CLAIREFONTAINE, partenaires officiels de l’Académie OL.