masculins / OL - SRFC

« Partir pour jouer plus… »

Publié le 22 août 2015 à 08:00 par R.B

Medhi Zeffane était à l’OL depuis 2003… Il vient de s’engager avec le Stade Rennais… et revient sur une pelouse qu’il a bien connu même si son temps jeu a été plutôt faible avec son club formateur…

Le Stade Rennais a des envies de hauteur depuis plusieurs saisons, mais a du mal à concrétiser ses ambitions. Changement d’entraineurs, de joueurs… et pas ou peu d’évolutions. 6ème en 2011-12, il est redescendu au 13ème rang avant de remonter à la 12ème puis 9ème place la saison dernière. Et quand il passe des tours en coupes, il perd la finale (en 2013 pour la Coupe de la Ligue et en 2014 pour la Coupe de France).

Pendant l’été, il y a eu de nouveaux départs sans qu’ils affectent pour l’instant trop la colonne vertébrale de l’équipe et des arrivées en nombre en sachant que ce n’est pas fini. Pedro Mendes, Cavaré et Baal en défense ; Sio en attaque ; Sylla au milieu de terrain. Tous ces éléments peuvent prétendre occuper un poste important dans l’effectif. Medhi Zeffane est à ce jour la dernière recrue du groupe. Il a étrenné son nouveau maillot dans le temps additionnel du match remporté face au MHSC.

Medhi né à Sainte Foy le 19 mai 1992 avait intégré l’OL en 2003. Il a donc fait toutes ses classes au Centre de Formation olympien. Un premier match le 6 décembre 2012 face au Kyriat Shmona en Ligue Europa… une première en L1 le 28 septembre 2013 contre le LOSC… Au total 28 matches pour 1 793 minutes. Medhi que l’on a vu arrière droit et même du côté gauche de la défense. Et ces derniers mois, il est devenu international algérien.  Medhi doté de moyens physiques hors norme que l’on avait vus maintes fois lors des séances d’entrainement. «  un véritable kenyan » qui laissait tout le monde loin derrière lui notamment à Tignes autour du Lac ou encore sur les installations de Tola Vologe.

Medhi que va-t-il rester de tes années lyonnaises ?
« Enormément de souvenirs. C’est avec l’OL que j’ai fait mes débuts en pro. J’ai eu la chance de côtoyer des grands joueurs, d’avoir des amis… et d’être devenu international avec l’Algérie. Il n’y a pas de regrets même si je n’ai pas beaucoup joué. Et malgré tout, j’ai progressé au fil des saisons. Je savais que le club allait recruter en défense. Dans ma tête, je souhaitais donc partir plutôt que de prolonger. Mon souhait, c’est de jouer plus pour progresser encore. Mon meilleur souvenir ? Mes débuts en pro.  Mon meilleur match ? Certainement, celui à Guimaraes en Europa League où j’avais joué arrière gauche. J’avais sauvé des balles de but sur la ligne; j’avais tiré sur la barre et le gardien  avait sorti  d’autres tentatives…»

Quelle sont tes premières impressions du Stade Rennais ?
«Il y a tout pour progresser. Les infrastructures du Centre d’Entrainement sont excellentes. Le stade est bien. Il y a une bonne équipe… C’est donc très positif. J’ai été content de rentrer face au MHSC. J’ai pu prendre ainsi quelques repères avec le terrain »

Etait-ce aussi important dans l’optique de la sélection ?
« J’ai eu en effet une discussion avec Christian Gourcuff, le sélectionneur. Il m’a fait comprendre que ce serait bien d’avoir plus de temps de jeu. Donc, le fait de venir au Stade Rennais peut m’ouvrir un peu plus les portes de la sélection ».

Comment tu imagines ton retour à Gerland ?
« Ce sera forcément particulier, bizarre. D’autant que ce retour arrive rapidement. Il faudra juste faire abstraction pendant le match… »

Sur le même thème