masculins / Real 3 OL 0

Pas au rendez-vous !

Publié le 17 mars 2011 à 11:59 par R.B

Elimination conjuguée à une grande déception liée à la qualité de la prestation lyonnaise… la fête attendue a tourné à la soirée manquée… Désormais place au championnat…

Les espoirs ont duré une grosse mi-temps avec avouons le beaucoup de craintes atténuées par l’immense Hugo Lloris. Ces espoirs ont à peine  dépassé l’heure de jeu. Ensuite les Madrilènes ont fait un peu plus joujou sous les olé d’un stade Santiago Bernabeu transformé en arène. L’OL a malheureusement manqué son match en accumulant les approximations. L’OL n’a pas été au rendez-vous individuellement, mis à part Lloris et un peu Delgado, collectivement, tactiquement, physiquement. Pourquoi ? Difficile de répondre à cette question… laissons les spécialistes en débattre. Mais il y avait déjà l’envie et la qualité du Real Madrid qui voulait tant passer enfin cet obstacle lyonnais et ces 1/8èmes de finale. Cela explique en partie le résultat.... la plus lourde défaite depuis celle enregistrée face à Schalke 04.

Pour le reste, il sera question des choix de Claude Puel au départ, dont la mise sur le banc de Gomis que pas grand monde a compris ou encore de la présence de trois blessés récents ;  de l’animation en cours de rencontre qui est devenu de plus en plus fou ; de la forme de certains ; de la transparence d’autres… C’est la dure loi de l’analyse d’après match sans qu’il y ait d’intérêts partisans. Et peu importe que cela plaise ou non aux acteurs !

Ce genre de match manqué arrive aux meilleures équipes. Il est simplement dommage que cela se produise sur la plus belle des scènes européennes dans un cadre mythique. Il est simplement dommage, au-delà de la fin de l’aventure, que cela puisse éventuellement remettre en cause toutes les belles choses constatées ces dernières semaines avec cette impression de déjà vu lorsque l’OL inquiétait.

Quelles seront les conséquences de cette élimination sans la manière ? C’est la question essentielle de l’après match. L’autre question : comment Claude Puel va désormais gérer son effectif avec une seule compétition à jouer ? Quels enseignements va-t-il tirer de la soirée madrilène ? Certains joueurs ont-ils perdu des points ? Laissons l’entraineur lyonnais à ses décisions. Il sait déjà qu’il devra passer l’écueil immédiat du Stade Rennais avec tout ce que cela comporte de dangereux après une telle soirée et aussi en raison de la valeur de l’adversaire. A lui de remettre tout à l’endroit pour que ce couac espagnol soit vite oublié. Le Stade Rennais est bien un tremplin pour le fameux rebond.

Sur le même thème