masculins / Bordeaux - OL 1-0

Pas au rendez-vous

Publié le 19 février 2012 à 18:54

Peu entreprenants, les Lyonnais se sont inclinés à Bordeaux (1-0) et laissent encore s'échapper de précieux points.

A Bordeaux, l’OL terminait sa lourde série de sept matchs en trois semaines. Eliminés à Gerland en coupe de France, les Girondins avaient tout de même changé de visage depuis quelques semaines en ne laissant filer que très peu de points. Les Lyonnais n’avaient, quant à eux, pas le choix et se devaient de réaliser des performances à l’extérieur afin de se rapprocher du podium.
Compte-tenu de l’accumulation des rencontres et de la fraîcheur de chacun, Rémi Garde avait choisi de faire tourner son effectif. Le système en 4-3-3 mis en place avait peu été utilisé cette saison. Au coup d’envoi le onze de départ olympien était le suivant : Lloris, Réveillère, B.Koné, Umtiti, Dabo, Gonalons, Fofana, Källström, Lacazette, Bastos, Gomis.

Les deux équipes ne prenaient pas de risques en début de rencontre. Ce round d’observation dura un bon quart d’heure. Servi par Bastos, Gomis tenta sa chance mais Carrasso se coucha parfaitement. La plus grosse occasion girondine fut signée Ciani avec un bon coup de tête qui fila de peu à coté (27e). Les joueurs de Rémi Garde étaient bien contenus et ne parvenaient pas à mettre en défaut l’arrière-garde bordelaise. Il y avait trop de déchets coté olympien pour espérer mieux. Les joueurs de Gillot en profitaient même pour ouvrir la marque juste avant la pause. Le corner de Plasil dévié au premier poteau termina sa course vers Gouffran qui marqua de la tête à bout portant (41e). C’est donc assez logiquement que l’OL regagna les vestiaires mené au score.

Après quelques minutes en seconde période, Rémi Garde lança Lisandro et Briand pour remplacer Källström et Lacazette. Les gones revenaient ainsi à un système auquel ils étaient plus habitués depuis le début de saison. Briand était d’ailleurs retenu par le Bras dans la surface mais Monsieur Piccirillo ne daigna pas siffler alors que la faute semblait flagrante (58e). Jimmy Briand eu une occasion dangereuse à l’issue d’une bonne action olympienne mais sa volée manqua de puissance pour inquiéter Carrasso (65e). C’était difficile à expliquer mais l’OL était (encore une fois) passé à coté de son match. Le podium, si important, semblait s’éloigner au soir de cette 24e journée.

La feuille de match !

Sur le même thème