masculins / Real Madrid 4 OL 0

Pas dans le même monde !

Publié le 19 octobre 2011 à 12:57 par R.B/S.G

Mauvaise soirée lyonnaise à Santiago Bernabeu… Du coup, la situation olympienne, avec le succès de l’Ajax à Zagreb, s’est fragilisée dans le groupe D… Match retour...

  Dire que nous n’avons pas aimé la prestation des partenaires de Réveillère face au Real Madrid est un doux euphémisme ! Rien à garder de positif si ce n’est l’envie, le talent, la qualité collective, l’ambition… des Madrilènes. Avec ce score de 4 à 0, l’OL est revenu à la saison 1999-2000 et cette défaite au Werder Brême en Coupe Uefa. Le drôle de parfum d’avant match a eu au final une odeur nauséeuse. En quittant le stade, la mine défaite de Lloris, qui a évité le pire, malgré ce quatrième but encaissé, nous faisit penser à quelques heures sombres d'un passé récent...

L’OL pouvait-il ou ne pouvait-il pas faire autrement ? Assurément oui dans l’attitude. Comment accepter cette mollesse, cette absence de rébellion, ce manque de personnalité, de jeu, d’attention au point de prendre 4 buts sur des erreurs ? L’OL a été fessé en terres madrilènes en donnant un joli martinet à son adversaire. Ces Lyonnais ressemblaient à des gosses timorés qui ont fini par agacer comme ils avaient déjà agacé lors de la seconde période face à l’ASNL samedi dernier. Après coup, on se dit qu’ils ont eu tout faux d’arrêter de jouer sous prétexte, à priori, qu’il y avait ce match à Madrid.

 Ce match a-t-il été pris par-dessus la jambe en raison d’une importance moindre par rapport à ceux à venir ? Etait-ce trop compliqué en raison de l’absence notamment de Lisandro, de Gonalons, voire de Grenier ? Injouable avec la petite forme « compréhensible » du moment de Gourcuff, d’Ederson sans oublier Cris sur le banc ? Injouable avec tant de jeunesse inexpérimentée ? Il y avait 472 matchs d’écart en termes d’expérience européenne entre les deux camps… sans parler du reste comme le fait que Casillas, Sergio Ramos, Arbeloa, Xabi Alonso sont champions du monde en titre…. Comme le fait que Cristiano Ronaldo et Kaka ont eu le ballon d’Or… que Karim Benzema est devenu l’un des meilleurs attaquants au monde avec pour concurrent l’Argentin Higuain ! On n’oublie pas les Di Maria, Özil… On n’oublie pas, évidemment « Don » José Mourinho sur le banc…  Dans ces circonstances, la lutte était inégale. Les moyens ne sont tout simplement pas les mêmes. Plus que jamais, les deux clubs ne sont pas sur la même planète ronde.

Du coup l’OL n’a plus marqué de buts depuis 4 déplacements. Du coup l’OL a eu son taux le plus faible de possession de balle (32%) depuis très longtemps. Du coup l’OL qui avait quasiment tout à gagner à Madrid… a pris un sérieux coup de pied au cul en souhaitant qu’il guérisse ses rougeurs dès samedi à Lille. Du coup cet OL est moins emballant… En souhaitant qu’il ne se soit pas mis en danger pour une éventuelle participation aux 1/8èmes de finale de la LDC. Avec 4 points à la fin de la phase aller, son total est vraiment faible, l’un des plus faibles de ses 12 participations sur la plus belle des scènes continentales. En rappelant quand même qu’il s’est qualifié en 2007-2008 avec 3 points après 3 matchs.

Pas de sinistrose pour autant. Rien n’est perdu pour ce nouvel OL en phase d’apprentissage. On attend avec impatience la présence de toutes ses forces. Mais on attend déjà, dimanche soir face au LOSC,  une énorme réaction d’orgueil des Lyonnais. C’est le minimum « exigé ».

Sur le même thème