masculins / OGCN - OL

« Pas de calculs… le mieux, c’est de prendre des points »

Publié le 16 mai 2013 à 15:30 par R.B

L’entraineur lyonnais a évidemment parlé de l’importance de ce match face à l’OGCN… pour le présent et le futur…

En ce qui concerne l’état des troupes lyonnaises, Rémi Garde a évoqué un petit souci (quadriceps) pour Samuel Umtiti qui a repris la course ce jeudi et pour Dejan Lovren (genou) qui est resté en soins. « On verra pour le déplacement à Nice… » a ajouté l’entraineur lyonnais qui a aussi dit que Jimmy Briand était « sélectionnable ».

Comment définiriez-vous ce rendez-vous à Nice ?
« C’est un match très important. Tout le monde connait les possibilités pour les uns et les autres. L’OGCN et l’OL sont deux équipes qui cherchent à jouer. Ce devrait être un match plutôt ouvert. Une rencontre électrique ? Je ne sais pas. Cela peut l’être ou non. Il y aura 11 joueurs contre 11 joueurs comme à chaque match ».

Faites-vous des calculs avant ces deux dernières journées de championnat ?
« Cela me donne mal à la tête… Lemieux, c’est de prendre les points nécessaires le plus rapidement possible. Un match nul ne serait pas une mauvaise opération. Est-ce-que je vais me tenir au courant du score de MHSC-LOSC ? J’ai un job à faire pendant ce temps. On se tiendra peut-être au courant ».



Comment jugez-vous le travail de Claude Puel à Nice ?
« L’OGCN a fait un très bonne saison avec un groupe en construction. Cvitanich ? C’est un buteur qui se déplace bien sur le terrain, qui sait se faire oublier. Il peut être dangereux à tout moment »

Qu’apporte la présence de Claude Puel en face ?
« Cela ne rajoute pas  de piment pour moi… Pour le club, je ne sais pas. Est-ce-que il peut utiliser son cas personnel pour motiver son groupe ? Je ne sais pas. Cela peut être le cas. Moi ? Nous ne sommes pas loin d’atteindre notre objectif. C’est une bonne raison pour être motivés ».

Je sens le groupe mobilisé, avide d’atteindre l’objectif.

Est-ce-que la défaite face au PSG a cassé quelque chose ?
« Je ne pense pas qu’elle ait coupé l’élan. Certes, une défaite fait toujours mal ; elle est toujours pénible. Mais, je sens le groupe mobilisé, avide d’atteindre l’objectif. La confiance en déplacements après les succès à Montpellier et Nancy? On n’est jamais certain de gagner même si effectivement ces deux victoires ont apporté de la confiance ».

Priorité à l’état d’esprit pour constituer votre équipe ?
« Oui, mais pas seulement en répétant que l’état d’esprit est indispensable »

Parlez-vous de l’enjeu économique à vos joueurs ?
« Je reste sur le sportif, la pression du résultat même si le reste en découle. On approche de la fin du championnat. On est concentrés. Bien sûr qu’il y a de la pression, mais on est habitués à cela. On fait avec ».

Ne pas finir sur le podium serait-il un échec ?
« Ce ne serait pas une bonne chose. Après, ce n’est pas à moi de juger. Le président est mieux placé. Laisser nous jouer… »

Jouer un tour supplémentaire en cas de 3ème place ?
« On verra. C’est la saison prochaine. Chaque chose en son temps. On se concentre sur le présent ».

Sur le même thème