masculins / OM - OL 1-1

Pas de vainqueur

Publié le 19 décembre 2010 à 23:00

Les Lyonnais sont allés obtenir un bon nul au stade Vélodrome mais compte tenu de la physionomie du match ils auraient mérité mieux...

La 18e journée de Ligue proposait un choc des olympiques. L’enjeu de la rencontre était, pour l’OL, une provisoire place de leader du championnat.

L’entame du match fut équilibrée avec deux équipes qui se portaient très vite vers l’avant. Gomis était très souvent sollicité dans le dos d’Heinze. Les Marseillais se montraient enfin dangereux à la vingtième minute par l’intermédiaire de Cheyrou qui contrôlait de la poitnre et tentait une volée acrobatique. Dans la foulée l’OM pensa ouvrir la marque mais la frappe de Gignac était prolongée par Loïc Rémy en position de hors-jeu. Après un début timide, les Phocéens passaient la vitesse supérieure. L’OL pliait mais ne rompait pas. Les Lyonnais avaient laissé passer l’orage. Sur un centre à ras de terre de Bastos, Makoun laissa intelligemment filer le ballon vers Lisandro qui contrôla puis frappa du gauche sous la transversale de Mandanda (35e). L’ensemble de l’équipe alla instantanément fêter ce but vers le parcage réservé aux Lyonnais. Par la suite, Bafé Gomis lançait Michel Bastos en profondeur mais el Brésilien décroisait légèrement trop son tir face au portier marseillais (40e). La tendance s’était inversée sur la pelouse du Vélodrome avec des Rhodaniens qui terminèrent la mi-temps en boulet de canon.

Alors que l’OL avait débuté la seconde période tambour battant ce sont les joueurs de Deschamps qui trouvèrent l’égalisation avec beaucoup de réussite. Valbuena déviait astucieusement une frappe lointaine de Cheyrou et trompait ainsi Hugo Lloris (51e). Les contacts se faisaient de plus en plus rudes sur la pelouse. Dejan Lovren reçu un cop à la tête tandis que Cissokho fut touché à la cheville. L’OL manqua de reprendre l’avantage sur une bonne action de Jean II Makoun qui donna en retrait vers Gomis dont la frappe fila à quelques centimètres du poteau gauche de Mandanda (64e). Les joueurs de Claude Puel trouvaient des boulevards sur le flanc droit mais à deux reprises la précipitation leur faisait défaut dans la finition. Juste avant d’être remplacé par Brandao, Gignac profita d’une mauvaise passe de Diakhaté pour lober Hugo Lloris mais celui-ci ne trouva pas le cadre (77e). Malgré quelques offensives dans le dernier quart d’heure les Lyonnais ont du se contenter de ce résultat nul qui n’est pas une mauvaise opération. La première place du championnat attendra…

Sur le même thème