masculins / OL - Nice J-1

Pas le moment de flancher

Publié le 26 février 2010 à 18:49 par R.B

En recevant Nice ce samedi, l’OL a l’occasion de poursuivre sa route vers le podium. Une équipe de Nice qui lutte pour le maintien avec la présence d’anciens lyonnais dans ses rangs…

20 points et 13 places d’écart entre Lyonnais et Azuréens ! Si les premiers luttent pour le podium, voire mieux, les seconds se bagarrent pour le maintien avec Le Mans et l’ASSE. Des objectifs diamétralement opposés, mais qui poussent à donner le meilleur de soi. A chaque fois, ces deux équipes disputent un match de coupe.

Les Aiglons galèrent quasiment depuis le début de saison. Un chiffre explique leur situation : les 12 points pris sur 12 possibles entre la 10ème et 13ème journée, ce qui signifie qu’avant et après, ils ont connu bien des difficultés. 8 points lors des 9 premières journées. Puis 6 de la 14ème à la 25ème ! Mis à part cette embellie de 4 rencontres consécutives dont celle du match aller contre l’OL, les hommes d’Ollé-Nicolle ont eu un parcours de relégable. La CAN n’a pas aidé ce groupe, comme la longue suspension de Bagayoko. Au mercato Civelli et Digard sont venus renforcer un groupe que l’entraineur,  a modifié par rapport au début de saison.

Avec 6 points d’avance sur le 18ème, les Niçois ont cependant leur destin en mains. Ils n’auront rien à perdre à Gerland et joueront certainement le contre avec notamment en figure de proue l’ancien lyonnais Loïc Rémy. Poté et Diakité seront suspendus. Cantareil est blessé.

Vainqueur convaincant face au Real et Sochaux, le septuple champion de France ne peut pas se permettre de flancher. Claude Puel a bien rappelé les objectifs du moment : « rester dans la lignée de ce que l’on vient de faire, ne pas redescendre au dessous d’un certain niveau… L’objectif actuel étant de réintégrer le podium ». Un podium à un point pour l’instant. Et si les Lyonnais pensent que la venue des Niçois ne leur posera pas de problèmes, l’entraineur olympien prend les devants. « Ce match contre Nice sera le match le plus difficile à disputer entre l’aller et le retour face au Real ». Un match ce samedi aux senteurs de revanche. Comment oublier la cuisante défaite 4 à 1 en octobre dernier ?

A quelques heures de « perdre » 10 internationaux pour des obligations amicales de milieu de semaine, Claude Puel aura le choix pour constituer son équipe de départ. Mis à par Delgado, Cléber et Clerc, aucune absence n’est à signaler. Alors changements ou non ? Parions que l’équipe de départ sera différente de celle qui avait débuté à Sochaux. Cela maintiendra tout le monde en éveil pour ajouter trois points aux 16 déjà engrangés depuis le début de la phase retour.

Sur le même thème