masculins / OL - Caen J-1

Pas le moment de flancher

Publié le 10 février 2012 à 19:00 par R.B

Les Lyonnais viennent d’obtenir leur qualification en Coupe de France face aux Girondins de Bordeaux après avoir ramené le nul face à l’OM au Stade Vélodrome… Ils doivent bonifier ces résultats contre le Stade Malherbe de Caen qui lutte pour le maintien…

 Le foot est un éternel recommencement surtout lorsque vous enchainez des matchs tous les trois ou quatre jours. Pas le temps de savourer ou de se lamenter. Penser à récupérer pour retrouver la plénitude de ses moyens. L’OL voyage ainsi d’une compétition à une autre, d’un adversaire huppé à un opposant moins fringant… Cela fait des années que le club du président Jean-Michel Aulas fait ainsi. Signe de sa très bonne santé, même si un nouveau titre se fait attendre depuis mai 2008.

L’OL a donc obtenu mercredi dans la prolongation son ticket pour le ¼ de finale de la Coupe de France. Il va mettre cette compétition de côté comme il l’a déjà fait avec la finale de la Coupe de la Ligue. Retour au championnat ce samedi à 15h avant de penser à l’UEFA Champions League. Pas d’autre alternative dans sa quête de podium que de prendre les trois points face au Stade Malherbe de Caen. Les coéquipiers de Cris le savent : ils doivent leur pour l’instant leur quatrième place au classement à leur parcours à domicile avec 25 points pris sur 30 possibles ! En ayant lâché trop de points en déplacement, avec le rythme des deux premiers et la concurrence pour la troisième place, pas question de faire le moindre faux pas.

Ce serait effectivement un faux pas tout autre résultat qu’un succès face à l’équipe normande de Dumas. Une équipe qui va mal. Elle n’a pris que 2 points lors des 8 derniers journées. Elle reste sur 10 matchs de rang sans victoire ; un dernier succès qui remonte désormais au 6 novembre dernier face à Dijon (3 à 0). Pas compliquer d’en déduire qu’elle a dangereusement glissé au classement jusqu’à se positionner un petit point devant le premier relégable en ayant toutefois un match de moins. Le Stade Malherbe est un habitué de ces situations périlleuses… L’expérience en la matière devrait l’aider à s’en sortir dans le sillage des Frau, Nivet, Seube, Hamouma… Ces Caennais se souviendront qu’ils avaient arraché le point du nul la saison dernière avec un grand Thébaux dans la cage.

 Pour l’OL, il sera encore question de fraicheur après 120 minutes d’efforts face aux Girondins. Mais Rémi Garde a intelligemment fait tourner son effectif mercredi soir. Certains n’ont pas joué comme Gonalons, Umtiti, Cissoko, Grenier, Pied… D’autres n’ont pas trop joué comme Bastos, Briand, Gomis… L’entraineur olympien va pouvoir faire un bon dosage pour constituer son équipe de départ en sachant qu’il y aura ce fameux match de LDC face à l’Apoël Nicosie trois jours après.

Mais existe-t-il meilleur remède à la fatigue que de gagner pour rester compétitif dans toutes les compétitions ? A priori… non. Alors, ce n’est vraiment pas le moment de flancher.

Sur le même thème