masculins / OL - Reims J-1

Pas le moment de flancher…

Publié le 17 novembre 2012 à 18:19 par RB

Le Stade de Reims se traine depuis quatre rencontres… L’OL n’a fait qu’une bouchée des autres promus à Gerland… Des Lyonnais qui ne peuvent pas se permettre de baisser de cadence pour ce premier match d’une très longue série…

D’abord l’avouer : le retour en L1 du Stade de Reims ne peut laisser indifférent ceux qui l’ont connu dans les années 50 et 60. Trop de beaux souvenirs étaient restés intacts dans nos mémoires pour que ce retour n’ait pas une saveur particulière.  Le Stade de Reims revit enfin au présent en sachant qu’il aura cependant du mal à rattraper son illustre passé servi par de superbes joueurs, un illustre entraineur et  un grand président.



Les Rouge et Blanc ont débuté par deux défaites, ont pris ensuite 14 points sur 18 possibles avant de se contenter d’une unité lors des quatre dernières journées. 10ème au classement avec 15 points, les hommes d’Hubert Fournier sont-ils sur une mauvaise pente, ont-ils été en surrégime ? A voire rapidement en sachant par exemple que cette équipe n’a jamais perdu par plus d’un but d’écart, qu’elle possède la cinquième défense du championnat (11 buts encaissés), qu’elle a de la qualité dans son effectif à l’image de Diego, Krychowiak, Ca, Devaux…  ou encore du guerrier et capitaine Tacalfred. Une équipe qui a inscrit quasiment 50% de ses buts sur phases arrêtées.

L’OL est reparti un peu frustré de Sochaux après avoir concédé le nul alors qu’il menait. Reconnaissons qu’il lui manquait certains ingrédients pour prendre la mesure de cette jeune formation sochalienne. Il a cependant poursuivi son invincibilité en déplacements (1 succès et 4 nuls). Il continue son très solide bonhomme de chemin avec 2 points de moyenne pris par match en étant au contact du PSG, de l’OM sans avoir décroché une troupe de prétendants au podium (l’ASSE, les Girondins, VAFC, LOSC…). N’oublions pas ce match en retard du côté de Marseille.

 L’OL reçoit le mythique Stade de Reims, un promu. Rappelons que les deux autres promus « ont chargé » à Gerland. L’ESTAC a perdu 4 à 1 et le Sporting Bastia s’est incliné 5 à 1. Cela annonce-t-il une tendance identique pour dimanche avec ce premier match disputé à 14h ? Espérons- le. En tous les cas, l’OL sera largement favori dans cette confrontation de clubs de légende à différents titres.

Mis à part les nombreux lyonnais en sélections, le reste du groupe aura enfin  soufflé en milieu de semaine. Cela devrait permettre à certains de recharger les batteries avant de jouer 10 matchs  d’ici la trêve de Noël  dont les trois rencontres attendues à Marseille, St-Etienne et Paris ! Pas besoin de faire de longs discours sur l’importance des trois points à prendre ce dimanche.

Ayant largement remanié son équipe de départ dans le Doubs, Rémi Garde, mis à part Bastos et Briand indisponibles, Koné, suspendu, et d’éventuels pépins de dernières minutes, reviendra-t-il  à une formule plus standard  en sachant que certains internationaux auront été sur le pont en milieu de semaine ? Parions qu’au coup d’envoi, le visage olympien sera différent de celui affiché au Stade Bonal.

Sur le même thème