masculins / OL - Steaua J-1

Pas le moment de piétiner…

Publié le 04 novembre 2008 à 21:35 par R.B

Avec 5 points lors de la phase aller, l’OL peut raisonnablement envisager une des 2 premières places du groupe F. Pas question de lâcher des points face au Steaua…

3 nouveaux points mettraient le champion de France en position de force pour une sixième qualification de rang aux 1/8èmes de finale. Le scénario du match à Bucarest place l’OL largement au dessus de ce Steaua en manque de victoires depuis 8 matchs. Si la force offensive lyonnaise se double de son hermétisme retrouvé, la photo est déjà tirée !

Mais allez savoir. Le Steaua a changé d’entraineur et prouvé face au Dinamo qu’il pouvait relever la tête. Exit notamment « le mannequin » Arthuro, retour du Grec Kapetanos. Et certainement une autre philosophie du jeu avec Munteanu sur le banc à la place de Lacatus. On peut aussi penser que cette équipe sera toujours dangereuse sur coups de pied arrêtés… Nicolita à la baguette pour trouver le géant Goian.

L’OL est favori. Son tandem Benzema-Juninho pèsera forcément sur le match comme il le fait depuis 15 mois sur tous les terrains. Est-ce-que Claude Puel abandonnera son classicisme tactique, 4-4-3, au départ d’un match européen ? Pas évident malgré les belles choses constatées avec un milieu en moins en championnat. Les coéquipiers de Lloris n’ont jamais encore fait dans la facilité lors de leurs trois premiers matchs. Ils ont couru deux fois après le score face à la Fiorentina et le Steaua, bataillé jusqu’au bout pour conserver le nul à l’Allianz Arena. S’ils pouvaient s’éviter de « trop transpirer », cela empêcherait aussi des traces de sueur aux supporters ! En revanche, personne ne refusera la même teneur spectaculaire des prestations olympiennes. Espérons donc que le leader de L1 aura retenu les leçons des 3 premiers matchs, trouvant au passage la parade à sa faiblesse aérienne. 6 buts encaissés sur 6 dans les airs, que ce soit dans le jeu ou après coups de pied arrêtés ! Messieurs Cris, Boumsong, Grosso, Lloris et consorts élevez-vous et faites bonne garde.

Ce virage retour prend des allures de tournant vers les prémices du printemps. Pas le moment de piétiner sur cette voie aux parfums enivrants.
Sur le même thème