masculins / OL - Glasgow J-1

Pas vraiment le choix...

Publié le 01 octobre 2007 à 17:18 par R.B

Défaits à Barcelone en match d’ouverture, les Lyonnais n’ont pas le choix face aux Ecossais des Rangers victorieux des Allemands de Stuttgart… les 3 points sont quasiment impératifs dans l’optique des 1/8èmes de finale…

Complètement largués en championnat la saison dernière par leurs ennemis héréditaires du Celtic, les partenaires de Ferguson ont pris un meilleur départ cette saison, même s’ils viennent de laisser leur fauteuil de leader ce week-end aux vert et blanc. Le club protestant a passé les 2 derniers tours qualificatifs de la Champions League en éliminant Zeta Golubovci et Etoile Rouge Belgrade. Dans la foulée, il s’est imposé lors de la première journée face au VFB Stuttgart 2 à 1 avec 4 membres de l’Equipe Nationale qui a battu récemment les Coqs de Raymond Domenech : le capitaine Ferguson, Hutton, Weir et McCulloch. Que vaut réellement le groupe entraîné par Walter Smith ? Difficile à dire. D’autres joueurs sont connus à l’image de Boyd, Cousin, Hemdani, Darcheville (incertain)… mais pas de véritables stars dans ce collectif. Les mots robustesse, opiniâtreté, physique… font partie des caractéristiques de ce groupe dont le leader Ferguson a montré contre la France de belles dispositions techniques et tactiques.

L’OL a chuté lourdement au Camp Nou sans montrer ses magnifiques anciens habits européens. Ce qui a le plus déçu ! Reste désormais à corriger le tir pour envisager début décembre une qualification aux 1/8èmes de finale. Cela passe obligatoirement ou presque par un sans faute à domicile où les Olympiens n’ont plus perdu en phase de poules depuis la venue de l’Ajax en novembre 2003. D'autant qu'ils termineront cette nouvelle phase par un voyage à l'Ibrox Stadium.

Après le déplacement en Catalogne, l’OL a reçu deux fois en championnat, 1 nul et 1 succès, et récupérer le fauteuil de leader. Cléber Anderson a pris place en défense centrale. Bodmer a montré son potentiel en milieu de terrain. Grosso est revenu dans le couloir gauche… Fabio Santos a réalisé une solide prestation face à Lens… « Toto » Squillaci a retrouvé son niveau de la saison dernière… Tous ces paramètres doivent compter sur la scène continentale. Reste encore à mettre plus d’huile dans les rouages de la machine lyonnaise que l’on n’a pas vue, on l’espère, tourner à plein régime pendant 90 minutes. Il sera demandé, notamment, au maestro Juninho d’organiser le tempo et au déjà talentueux Benzema de faire le nécessaire en terme de réalisme. En souhaitant, s’il joue, voir les brillantes facettes footballistiques de l’ivoirien Kader Keita.

Le sextuple champion de France n’a pas vraiment le choix mardi soir. De l’organisation, de la qualité, du réalisme, de l’engagement, de l’envie… Tous ces ingrédients qui ont fait les belles soirées européennes à Gerland depuis la saison 2000-2001. Il n’y a pas de raison que cela ne soit pas le cas face à des Scottish ! D’autant que ceux du Celtic sont venus 2 fois entre Rhône et Saône… et sont repartis avec 2 défaites.
Sur le même thème