masculins / Coupe Gambardella

Patrick Paillot: "nous ne sommes pas favoris"

Publié le 28 avril 2005 à 12:15 par R.B

[IMG2014L]<b>J-3</b> avant la demi-finale de Gambardella OL – Montpellier. Ce jeudi matin, le groupe de <b>Patrick Paillot </b>et de <b>Gérard Drevet</b> était sur l'une des pelouses de Tola Vologe dès 9h 30. Il en sera de même vendredi et samedi, avant le départ dans l'après-midi pour le Nord. Travail devant le but et opposition ont rythmé les 90 minutes de cette séance. <b>Ces Gones seront-ils favoris dimanche </b>? « Si nous sommes favoris avec 80% du groupe constitué par des premières années, c'est inquiétant...

J-3 avant la demi-finale de Gambardella OL – Montpellier. Ce jeudi matin, le groupe de Patrick Paillot et de Gérard Drevet était sur l'une des pelouses de Tola Vologe dès 9h 30. Il en sera de même vendredi et samedi, avant le départ dans l'après-midi pour le Nord. Travail devant le but et opposition ont rythmé les 90 minutes de cette séance. Ces Gones seront-ils favoris dimanche ? « Si nous sommes favoris avec 80% du groupe constitué par des premières années, c'est inquiétant. Il y a une grosse différence athlétique, mentale et d'expérience dans cette catégorie entre des moins de 18 ans et les autres. En un an, le joueur évolue ; tu as souvent du mal à le reconnaître… ».



Patrick Paillot ne veut pas endosser cet habit de favori sans pour autant connaître le profil exact des Montpelliérains et des deux autres formations. « On ne s'occupe pas de nos adversaires. On fera ce que l'on sait faire. On ne veut pas s'adapter, surtout dans cette catégorie d'âge. Je sais que de nombreux héraultais jouent en CFA et que cette équipe est en difficultés ; tout comme la formation Gambardella dans son championnat. Mais celle-ci est souvent composée de joueurs plus jeunes. Cela dépendra donc du groupe aligné dimanche… ».



Patrick avoue qu'il est heureux de disposer de tout son effectif ; ni blessés, ni suspendus. Les forces de ce collectif ? « C'est un groupe qui a l'habitude de gagner. Chez les moins de 16ans ; le tournoi de Montaigu… il y a même un noyau qui a été champion de France poussin. Un groupe de gagnants, mais aussi un groupe qui a de la qualité. Et puis, après une baisse de régime, je sens que c'est revenu. Il faut dire que de nombreux joueurs ont été pas mal sollicités tout au long de ces derniers mois. Tout ceci rend la fin de saison passionnante ; championnat et Coupe Gambardella permettent de concerner tout le monde à cette période de la saison. On sent qu'il y a de l'envie. Quant à l'équipe qui débutera, Patrick ne fait pas de mystère. « Elle est facile à deviner… même le groupe peut la faire lui-même… ».



R.B