masculins / PSV Eindhoven - OL J-1

Paul Le Guen: "Merci aux Lyonnais qui nous suivent"

Publié le 12 avril 2005 à 16:19 par AT

Paul, avez-vous senti un sentiment de révolte, un esprit de revanche chez vos joueurs ?

Oui, et je l'attendais. Le lendemain du match, tout le monde était déçu, abattu, et les deux jours de repos ont fait du bien à tout le monde. On a senti les choses remonter progressivement, et aujourd'hui, tous ont le même objectif.



Vous attendez vous à la même opposition, dans la mesure où Guus Hiddink ne se voit pas jouer le 0-0 ?

Ce sera proche du match aller. Je m'attendais à ce type de déclaration. Ce n'est pas concevable de jouer le 0-0, et ce n'est pas un discours de toute façon à tenir à son équipe. C'est un discours attendu et logique par rapport au match aller.



Au match aller, vous avez eu du mal à conserver la balle…

Je suis assez d'accord avec ce constat, j'ai revu plusieurs fois le match aller, et contre cette équipe, ce n'était pas illogique. Ils ont un bon niveau technique, beaucoup de mobilité. C'est normal de perdre des ballons, mais en même temps, nous n'avons pas été surclassés dans la possession du ballon. Cette fois, il faudra le reprendre plus vite, pour être plus percutant. En deuxième mi-temps, on a poussé quelques bonnes attaques après l'heure de jeu. Mais on a été marqué par ce but, inscrit après une longue période de conservation de balle.



Au niveau mental, comment voyez vous la rencontre ?

Nerveusement, pour nous, ça va ! On doit aller chercher quelque chose, on le sait. Ça doit être plus compliqué pour eux. Nous on sait qu'on doit marquer. Ils ont la main, mais entre temps, il y aura 90 minutes de bagarre.



Est-ce que pour autant vous aller partir à l'abordage ?

Non ! Ce serait suicidaire face à ce genre d'équipe ! Il faut tenir compte du temps à jouer, être percutant sur chaque attaque.



Beaucoup de duels encore en perspective…

Oui, quand j'ai revu le match, je me demande comment Van Bommel et Ooijer peuvent jouer ce match retour. Objectivement, ils s'en sortent bien sans carton à l'aller.



Le 2-2 arraché dans les dernières minutes à Nantes, ça fait aussi du bien au moral ?

Oui, c'est très bien pour le groupe, cela permet de préparer cette rencontre de façon plus sereine, plus motivée. Ce but a fait du bien.



La bataille du couloir a été un des facteurs du match aller, au retour aussi ?

Oui, elle a été essentielle à l'aller, elle le sera au retour. Dans les couloirs, ça allait vite, c'était intense, c'était une bonne bataille, qui va recommencer. Et cette bataille là, nous ne l'avions pas perdue.



Est-ce que la demi-finale est plus abordable cette année ?

Oui, je crois que c'est plus faisable ici que face à Porto la saison dernière.



Comment sentez vous vos joueurs avant ce rendez vous historique pour le club ?

Il y a de l'attente, de la pression, mais il faut bien vivre ce grand rendez vous. J'ai des joueurs intelligents, qui savent gérer, vivre ces moments. Ils savent qu'ils doivent les joueurs à fond, se donner, se livrer, être généreux dans l'effort. Et je m'appuie sur les cadres de ce groupe. On a toujours pu compter sur eux, ils comprennent les objectifs du club, l'importance de l'intérêt collectif.



Vous avez fait tourner votre effectif samedi en championnat…

Oui, on a profité du luxe de notre avance en championnat, d'où ce roulement. Et puis j'ai écouté les joueurs, je les ai observés. J'espère que ce sera profitable, mais on n'est jamais sûr de rien…



Il peut y avoir prolongations, tirs au but, allez vous vous préparer différemment ?

C'est quelque chose que j'aurai évidemment à l'esprit pendant le match, au moment de faire des changements. Mais j'alignerai de toute façon l'équipe la plus compétitive au départ. Et on ne fera pas de séance de tirs au but ce soir... les gens du PSV resteront de toute façon dans les tribunes….



Il y aura plus de 1500 supporters lyonnais demain soir, est-ce une motivation supplémentaire ?

Je souhaite remercier les Lyonnais qui nous suivront demain, et le club aussi qui a fait les efforts nécessaires pour soutenir cette initiative. Les joueurs y seront sensibles, les entendront, et je sais qu'ils auront à cœur de répondre à cet effort là.



AT à Eindhoven
Sur le même thème