masculins / OL 3 - Bordeaux 0

Peguy Luyindula : "Ne jamais lâcher"

Publié le 29 janvier 2004 à 00:50 par Sève.R

"Le discours du coach à la mi-temps ? C'était de ne pas lâcher comme le chantent si bien nos supporters. C'était un match difficile mais il fallait aller jusqu'au bout. Nous étions gênés par le terrain mais il fallait gêner encore plus les Bordelais par notre jeux. C'est pour cela que l'on est monté plus haut les 45 dernières minutes.



Le match s'est débloqué en seconde période par le biais de Pat Müller. J'ai ensuite assuré avec l'aide de Juninho. Avec Juni, on se connaît, il savait que j'allais au premier poteau. C'est pas une question d'entraînement, même si on répète ce genre de gestes durant la semaine. Là, il était plus question de feeling. Ensuite, je me suis appliqué à la mettre au fond. C'était 2 bonnes minutes de folies, mais la victoire ne récompense pas seulement ces 2 minutes mais tout le match que l'on a fait. Enfin Mickaël enfonce le clou, et de belle manière.



Pat, cela fait plaisir qu'il ait marqué, d'autant plus que son but compte pour beaucoup. En premier lieu, ce qui est important, c'est que quelqu'un ait débloqué la situation, qui que ce soit. A la fin on est content du résultat puis pour Pat.

10 buts à mon actif, en 20 matchs, c'est bien, mais je peux encore mieux faire. J'observe mes mouvements, mes choix et mes erreurs. J'essais d'apprendre de mes erreurs et cherche toujours à m'améliorer...



Psychologiquement, cela compte de grappiller des points, cela fait du bien au moral. Surtout face à un adversaire comme celui d'hier soir. Le terrain était difficile mais tout le monde s'est bien dépensé et dans le football il faut souffrir. Maintenant il faut que l'on continue notre route, Monaco peut encore faiblir."



SR

Sur le même thème