masculins / Steaua 3 - OL 5

Petit coup d'oeil dans la presse de ce matin.

Publié le 22 octobre 2008 à 10:55 par SC

Le Progrès, l'Equipe, Le Parisien, le Monde, 20 minutes, Libération...

[IMG41305#L]LE PROGRES : « L’OL FAIT SOUFFLER UN VENT DE FOLIE A BUCAREST ».
Un départ catastrophique puis un retour tonitruant s’enflamme le quotidien local. Christian Lanier parle dans un billet de la côte d’amour à la hausse de l’OL : « comme si l’OL écrasé dans les premières minutes était devenu plus humain, en jonglant avec le renversement de situation, et en distribuant l’émotion avec cinq buts historiques synonymes d’une nouvelle popularité. » Mais si de nombreux titres font la part belle à ce match fou, on trouve le bémol que voici : coups franc, corners… L’angoisse.

[IMG41308#L]L’EQUIPE : « LYON C’EST DINGUE… »
En dépit d’une entame calamiteuse, l’OL s’est imposé à Bucarest au bout d’un match de folie. En pages intérieures on applaudit encore la performance lyonnaise. « Piquette et Champagne », Vincent Duluc fait quand même remarqué que la défense est indigne de ce niveau. Notre confrère : « ce n’est pas une défense, c’est une dentelle qui se déchire sous le vent. »
Il souligne le caractère, la maitrise de l’OL et la folie de cette rencontre où dit-il : « le téléspectateur a rarement eu le temps d’aller chercher une bière au frigo, de peur de manquer un but ». Le journal se fait ensuite l’écho de la joie lyonnaise. « C’est magnifique » souligne Claude Puel, « Ca va faire aimer Lyon, cette équipe me fait penser au St Etienne de la grande époque » dixit Jean-Michel Aulas.

[IMG41303#L]AUJOURD’HUI EN FRANCE : « INCROYABLES LYONNAIS, LE FESTIVAL DES LYONNAIS ! »
Bertrand Bourgeault ne peut que constater la performance des hommes de Claude Puel et note que ce groupe possède une force mentale hors du commun. Hier soir, il fallait du cran pour inverser la vapeur. Le journaliste ne passe pas sous silence les problèmes de défense : « des fantômes ! »

[IMG42946#L]LE MONDE : « UN OL REACTION BAT LE STEAUA BUCAREST »
« Benzema et Fred, un doublé chacun, ont sauvé un OL proche du gouffre » affirme le journal avant d’en arriver à cette conclusion : « Quelque part entre le n’importe quoi et le football total »

[IMG41356#L]20 minutes : « LYON DE TOUT SON CŒUR, LYON ARRACHE LE DROIT D’Y CROIRE. »
Cela aurait pu être plus simple, mais que ce fut intense!

[IMG41447#L]La conclusion ? elle est pour LIBERATION : « LYON DECROCHE UNE VICTOIRE FOLLE EN ROUMANIE » (…) « C’est le type de match qui marque le début des épopées. Et fait aimer le football. »
Sur le même thème