masculins / OL 4 - Debrecen 0

Petit tour d'horizon dans la presse

Publié le 10 décembre 2009 à 13:38 par SC

Vos journaux reviennent aujourd’hui sur la victoire de Lyon qui a un goût amer pour l’Equipe, car dans le même temps l’équipe de la Fiorentina s’est imposée dans le temps additionnel à Liverpool.

Du coup l’OL est second du groupe et devra affronter un gros en huitièmes de finale. Claude Puel se veut rassurant : « on fera ce qu’il faut. » Lyon devra affronter un ogre espagnol ou anglais alerte Régis Testelin.

Aujourd’hui en France titre : « Lyon, un carton pour rien, » notre confrère explique que l’OL a accompli sa part de travail rageant pour une  équipe qui totalise 13 points, son meilleur total depuis l’automne 2006. Et Yves Leroy termine son article en expliquant qu’une victoire face aux Girondins, dimanche sur la même pelouse, ferait bien l’affaire.

Le Progrès se propulse déjà vers le tirage : « ce sera du lourd pour l’OL, car Gilardino a privé l’OL de la première place.» Après cette nette victoire Antoine Osanna écrit que l’OL est resté sur sa faim.
Jean-François Gomes fait lui remarquer que le couloir gauche de l’OL avec Cissokho et Bastos d’abord puis Delgado a été percutant.

Libération se veut critique sur ce match : « l’OL a battu les Hongrois, au terme d’un match rarement palpitant, face à un adversaire courageux, parfois rugueux, mais limité. » Olivier Bertrand souligne que cette victoire apaise les doutes Lyonnais et conclue par un regret : « dommage : cette année, la plupart des deuxièmes de poules étaient intéressants à prendre. »

Enfin le Dauphiné affiche en Une, une photo de joie où l’on voit Bastos, Cissokho et en arrière plan Pjanic la légende est simple : « drôle de victoire, atténuée par la performance de la Fiorentina à Liverpool. »

Sur le même thème