masculins / Tignes

Physique le matin puis ballon.

Publié le 03 juillet 2007 à 19:54 par SR

3 séances ont eu lieu ce mardi 3 juillet. Après le réveil musculaire, les Gones sont revenus au lac « Le Rosset », sans les vélos ce coup-ci, avant de pouvoir toucher le cuir l’après-midi.

Sous un petit vent frais, une pluie fine et un soleil couvert, Wiltord et ses camarades ont réalisé 3 tours de lac. « Je suis mort, mais je l’ai fait ! » clamait tout haut celui que l’on appelle « Nino » en fin de parcours. Pourtant ce n’était pas gagné selon lui : « c’est dur. On sait que c’est dur. Mais il faut tenir et rester fort mentalement. Je vais adopter une nouvelle technique : m’accrocher à un peloton sans le lâcher, quoiqu’il advienne. »
Anthony Réveillère, lui, a sa recette perso: « Il me faut juste une superbe compilation sur mon baladeur, et c’est parti »… chacun sa méthode.

Pour rentrer dans le vif du sujet, à 11h, les Gones ont réalisé les 3 tours de lac… Chacun à son rythme, aussi régulier que possible, telles étaient les consignes. Certains joueurs n’étaient pas loin du record de Jean-Marc Chanelet qui dévorait le parcours en moins de 27 minutes.

Essoufflé, le groupe OL regagnait l’hôtel pendant que la pluie cessait. « C’est de la bonne fatigue » affirmait Anthony Mounier qui reprenait l’entraînement après 3 mois d’absence et une fin de saison difficile (opération à l’épaule).

L’après-midi, les Lyonnais ont enfin pu toucher le ballon après un tour de terrain à petite foulée, pendant que la pluie re-pointait le bout de son nez. Au menu ? Conduites de balle, jongles, exercices de passes, de contrôles orientés ; deux touches…une touche de balle…et pour finir, exercices de conservation du ballon par équipe… le tout, avec une grande touche de bonne humeur. A la fin du temps accordé pour cet exercice via le chrono du coach, l’équipe dépossédée du cuir se voyait sanctionnée de 10 pompes. Christophe Galtier avait le sourire au moment du départ, satisfait du travail fournit par les joueurs : « Ce fut une bonne journée » garantissait l’entraîneur adjoint, « les joueurs se sont pas mal chambrés durant les exercices, cela montre que le groupe se crée et que les nouveaux s’intègrent rapidement. Il y a eu beaucoup de joie, c’est vrai, et la concentration est omniprésente malgré le terrain gras et les conditions climatiques difficiles. »

La délégation olympienne a regagné l’hôtel à bord du bus « rouge et bleu », trempée, pour repos et repas bien mérités. Demain… rebelote.

[IMG42208#C]
Endurance le matin. Le groupe lyonnais à réalisé trois tours autour du lac dans un rythme assez régulier. En moyenne, les Olympiens ont mis 12 minutes par tour... les plus affutés sont descendus sous la barre des 10 minutes.

[IMG42209#C]
A 17h, sous la pluie et sur terrain gras, les Gones ont pu tâter le nouveau ballon Umbro, avec beaucoup de plaisir.