masculins / Peace Cup 2007

Pluie sur Seoul... match à Suwon

Publié le 19 juillet 2007 à 05:29 par R.B

Au réveil les Lyonnais auront certainement eu envie de se recoucher. Il tombait des cordes sur Séoul. Espérons que les conditions auront changé avant la rencontre programmée dans la soirée à Suwon…

Que d’eau sur Séoul en ce 19 juillet! Elle se transforme en énormes flaques sur les trottoirs, les routes... La Corée du Sud est en pleine périodes de mousson (il y a la même période en hiver) et cela apporte pluies et cyclones. Les pelouses seront bien arrosées.

Rendez-vous ce soir à Suwon pour les Olympiens et les Argentins de River Plate. Suwon, une ville d’un million d’habitant située au sud de la capitale, à une petite cinquantaine de kilomètres. Les 2 délégations n’auront pas le temps de s’attarder sur la belle forteresse Hwaseong construite entre 1 794 et 1 796 (classée héritage mondial par l’UNESCO) ; ou encore dans le parc d’attraction d’Everland. Ce parc est l’un des plus grands de Corée. Elles vont en effet fouler la pelouse de l’équipe de Samsung, une formation réputée en Asie. Samsung qui possède ses principales usines de fabrication dans cette ville.

Lors de la précédente Peace Cup, l’OL avait joué dans ce beau stade et obtenu le match nul contre le PSV Eindhoven (but de Malouda). C’était le 3ème match de poule. Les joueurs avaient du attendre quelques minutes sur la pelouse pour savoir s’ils étaient qualifiés pour la finale. Cela dépendait en effet du résultat entre Once Caldas et Seongham. Heo, le responsable coréen du groupe olympien en contact téléphonique, délivrera rapidement les partenaires de Coupet. Ils allaient affronter Tottenham en finale.

Comme en 2003 et 2005, l’OL pourrait donc se qualifier à l’issue de ce 3ème match. L’OL comptait 1 succès et 1 défaite après 2 rencontres en 2003. Le champion de France avait battu Seongham 1 à 0 dans le match capitale. En 2005, l’OL totalisait 1 match nul et 1 victoire. Il fallait donc faire le nécessaire contre le PSV en surveillant aussi les Colombiens. Alors jamais deux sans trois ? On le souhaite. Le finaliste du groupe B sera opposé aux Anglais de Bolton.