masculins / OL - RCLens J-1

Plus de mauvaise blague !

Publié le 09 avril 2011 à 18:53 par R.B

Après avoir abandonné 4 points « tout cuits » lors des deux derniers matchs, l’OL sait ce qu’il doit faire… face à un concurrent mal engagé dans la lutte pour le maintien…

 

L’OL a fait parler de lui cette semaine en raison des circonstances de son nul dimanche dernier à Nice et d’un entrainement « agité » mardi après-midi abondement relaté par les différents média. L’OL se trouve désormais à 8 points du LOSC et à 4 de l’OM… tout en n’étant pas sur le podium puisque Rennes a toujours un point d’avance. Une situation de plus en plus compliquée sans être désespérée. Claude Puel donne toujours rendez-vous à 4/5 journées de la fin pour se prononcer sur la possibilité d’un éventuel titre. En attendant, place au podium.

Le Racing Club de Lens galère depuis quasiment le début de saison. Le voilà dans une situation inquiétante pour son maintien, même si la possibilité de rester en L1 existe à condition de prendre à priori une quinzaine de points d’ici la fin. Le président Gervais Martel n’avait pas prévu du positif face à l’OM et l’OL. Une manière, certainement, de libérer son groupe avant d’affronter les deux olympiens. Mais ce n’est pas parce que l’on n’attend rien, que l’on ne jouer pas sa chance à fond.

Cette équipe nordiste a pris de la rigueur défensive depuis l’arrivée de Bölöni sur le banc à la place de Wallemme. L’entraineur roumain est un coach reconnu, capable faire des coups tactiques. Au passage, il va retrouver Gourcuff, Briand, Källström qu’il avait connu à Rennes. Il y a aussi de l’expérience chez les Sang et Or à l’image de Runje, Jemaa, Yahia, Roudet… et une jeunesse prometteuse comme celle d’Aurier, Varane, Touré.

L’OL, une nouvelle fois, n’a pas le choix après avoir perdu 4 points idiots lors des deux derniers matchs. Espérons que les partenaires de Lloris auront assimilé les dangers de fin de rencontre et ceux liés aux phases arrêtées. Ils ont encaissé leurs 5 derniers buts (ASSE, LOSC, Rennes et Nice) de cette manière. Le recadrage du milieu de semaine sur le sujet devrait porter ses fruits.

Claude Puel va-t-il changer sa façon de voir les choses par rapport au rendez-vous niçois ? Peut-il y avoir des surprises ? Diakhaté, suspendu, sera forcément remplacé ; certainement par Lovren. Delgado et Bastos sont toujours absents. Gomis, léger souci physique cette semaine, sera-t-il apte pour débuter. Gourcuff va-t-il retrouvé « sa » place de titulaire? Gonalons sera-t-il maintenu ? Quant à l’animation, elle pourrait dépendre de la présence ou de l’absence de Gomis.

Messieurs les Lyonnais plus de blague aussi vilaine que celle face à Rennes et Nice. L’heure est au sérieux pendant la totalité du match afin que cessent commentaires et analyses sévères, mais fort logiques au coup de sifflet final.

Sur le même thème