masculins / OL -FCNantes

« Plus je joue… plus je suis heureux »

Publié le 20 février 2015 à 13:25 par RB

Lindsay Rose a été titulaire lors de deux derniers de championnat… Après des débuts compliqués à l’OL, il ne boude pas son plaisir en sachant que rien n’est acquis…

 

Après avoir  débuté la saison avec ses nouveaux partenaires, l’ancien valenciennois a globalement disparu des terrains pour diverses raisons. Niveau de performances, concurrence avec notamment le retour de Milan Bisevac, pépin physique, suspensions... Il est allé prendre du temps de jeu en CFA. Et puis, les aléas d’une saison l’ont remis en pleine lumière. Bisevac hors circuit pour de nombreux mois, Hubert Fournier a choisi de relancer Lindsay plutôt que Bako Koné qui revenait de la CAN. « Je n’ai pas eu peur pendant cette période où je ne jouais pas. J’ai travaillé pour être prêt. C’est à moi de ne pas relâcher mes efforts. Moi je suis au service de l’équipe. Je me sens bien. Le foot, c’est ma passion. Et plus je joue et plus je suis heureux. En jouant, on retrouve le rythme. Je dois encore progresser dans de nombreux domaines. La hiérarchie en défense centrale? C’est le coach qui décide. Samuel Umtiti ? Il est jeune mais expérimenté. Il est puissant, va vite, saute haut. Il est important pour l’équipe ». Il en est désormais à 816 minutes de temps de jeu.

Lindsay entré à la place de Milan Bisevac à Monaco a donc participé aux trois nuls lyonnais. La victoire apparait comme obligatoire et il ajoute : « à domicile, on veut toujours prendre les trois points. On se sent bien chez nous poussés par nos supporters. Et avant de penser à la série des trois déplacements, concentrons-nous sur ce match face à Nantes. C’est une belle équipe même si elle est en dedans en ce moment. Elle est habile en contres. De nombreuses équipes  jouent comme cela face à nous. Il faudra être concentré. Nantes a certainement envie de casser sa spirale négative.  On s’attend à avoir la possession de balle. Faisons preuve de patience pour trouver des opportunités de marquer… ».

Nantes, un adversaire qu’il a côtoyé en derby lorsqu’il portait les maillots du Stade Rennais ou de Laval. Et pas question de faire une fixation sur le match perdu en Coupe de France : « chaque match est différent… ». Au fait Lindsay, est-ce-que tu penses au titre ? « On pense simplement à jouer le match à venir ».