masculins / Tola Vologe

Point presse de Claude Puel...

Publié le 24 avril 2010 à 13:00 par P.T

Point presse de Claude Puel, Samedi 24 Avril...

 

Infirmerie : Lovren a repris, Boumsong et Makoun ont effectué une séance normale, Cris quant à lui est resté au repos, son retour pour la demi-finale retour est incertain.

 

Cette première manche à Munich… :

Elle aurait pu être bien mieux réalisée, déjà dans l’approche, dans l’attitude… On a joué avec le frein a main, on n’a pas su gérer le peu de temps durant lequel nous avons été en supériorité numérique… Mais ce match nous laisse des perspectives pour le retour, même si le fait de marquer à l’extérieur aurait été intéressant. Toutes nos qualifications, nous sommes allés les chercher, sauf a Bordeaux où nous avons joué avec le frein à main en seconde période. Nous sommes allés chercher la qualification à Madrid, et nous irons la chercher ici à Gerland. Je préfère cette situation, car on joue un meilleur jeu lorsque l’on doit aller chercher un résultat plutôt que le contraire.

 

Les joueurs se sont-ils justifiés du fait d’avoir joué “en dedans“ face au Bayern ? :

C’était une approche, une première manche, on n’a jamais réussi a se libérer, déjà a cause d’un Bayern en forme et qui a su jouer le coup… Pour notre part, on n’a pas su jouer notre jeu comme on sait le faire, et sans être d’un optimisme béat, je considère qu’on a toutes les possibilités de se qualifier au retour, simplement en jouant a notre niveau.

 

La participation de Jean-Alain Boumsong… :

Il a participé normalement a la séance (ce samedi), sans ressenti particulier, sans douleur, il sera dans le groupe.

 

Certains joueurs, considèrent le long voyage en voiture vers l’Allemagne comme une des raisons de la défaite … :

Il n’y a pas de différents ressentis des joueurs, nous étions fatigués en seconde période, mais le Bayern nous a bien fait courir, on était restrictifs dans notre jeu, sur la défensive, sans jouer notre jeu,  on a laissé beaucoup de maîtrise a l’adversaire qui nous a usés… En seconde période, nous étions en incapacité de remonter les ballons, de se projeter vers l’avant, de faire pression sur l’adversaire, et je pense que l’on a été très courageux, car nous n’avions pas les moyens, à ce moment là, de faire autre chose. On a limité la casse, on a réussi, dans l’adversité, à préserver nos chances pour le retour, et c’est le plus important. On ne cherche pas d’excuses par rapport au voyage ou autre... On est tous dans la même approche, et on sait que chez nous ce sera différent : on sera à Gerland, devant nos supporters, et surtout dans une obligation d’aller chercher la qualification…Je sais que dans ces moments là, mon équipe est bien présente.

 

L’événement que représentait le match aller n’a-t-il pas impressionné les joueurs ? :

Chacun l’a vécu de façon différente, je pense que sur cette simple première manche, beaucoup de joueurs ont vieilli d’un coup, car c’est un apprentissage forcé qui va très vite.

 

Une mise au vert à lieu ce week-end, qu’attendez-vous de ce mini stage ?

Etre 3 jours ensemble permet d’échanger, de vivre ensemble, de passer des bons moments, d’être bien, de rester centré sur ce match et pas sur autre chose.

 

Le report du match contre Monaco est-il un plus ? :

Cela aurait été difficile de préparer un match de championnat entre ces 2 matchs, je sais que le Bayern sera présent physiquement, comme à l’aller, ce n’est pas leur match face au Borussia M'Gladbach ce week-end qui va changer la donne pour eux, par contre je pense que nous seront bien mieux, et ce sera un atout supplémentaire, (…) je ne me fais pas d’illusion sur la fraîcheur de nos adversaires, ils enchaînent les matchs tous les 3 jours, ils ont une capacité et un volume de jeu dans lequel ils sont très performants, on le voit bien sur leurs fins de matchs. Ce qui va changer, c’est que l’on sera là également.

 

Avec une pause de six jours entre les deux matchs, comment arriver à garder le rythme ?

On vient d’effectuer une bonne séance d’1h15, qui était rythmée pour garder cette qualité. Maintenant il faut “refaire du jus“ à travers des plages de récupération, des petits exercices, c’est du peaufinage.

 

Une centaine de supporters acclame les joueurs à la sortie de Tola Vologe ce samedi, c’est important ? :

Bien sûr, c’est important, les joueurs du Bayern le mentionnaient à la fin du match mercredi dernier : ils n’ont jamais vu dans leur stade, une telle ferveur, un tel engouement, une telle pression…Il faut que l’on soit en capacité de leur rendre la pareille et de faire de Gerland un stade magnifique pour le mach retour, c’est avec notre public que l’on va faire la différence, et que l’on ira chercher cette qualification.