masculins / OL - ACAjaccio J-1

Pour de belles retrouvailles…

Publié le 12 août 2011 à 19:26 par R.B

Après son succès prometteur à Nice, l’OL retrouve Gerland. Malgré de nombreuses absences, le septuple champion de France a l’occasion face à l’AC Ajaccio de prendre trois points supplémentaires et d’enchanter ses supporters…

Sur la route du changement qu’il a emprunté depuis début juillet, l’OL sait qu’il se doit de reconquérir son public qui l’a beaucoup tancé ces derniers mois. Lors de la présentation de l’équipe fin juillet, changement de décor avec un superbe témoignage de sympathie synonyme de confiance, d’espoir en d’autres spectacles… et résultats. La victoire à Nice a mis certainement encore plus d’envie dans le cœur des supporters de retrouver ce groupe lyonnais désormais entrainé par Rémi Garde qui va s’asseoir, non sans émotions, pour la première fois sur le banc dans sa maison de Gerland.

  Mis à part les absences de Gourcuff, Ederson, des internationaux moins de 20 ans et des occupations internationales de certains joueurs en milieu de semaine, tout semblait parfait dans le ciel olympien. Hélas, Cris et Mensah ont rejoint l’infirmerie dont est  sorti Pjanic. Rémi Garde va devoir changer ses plans. Fera-t-il reculer Gonalons en défense centrale et débuter le jeune Sidi Koné au milieu ? Osera-t-il faire démarrer la recrue lyonnaise Bakary Koné aux côtés de Dejan Lovren ? A-t-il une autre solution en réserve ? Des questions pour affronter l’ACA et peut-être le Rubin Kazan en sachant que l'accumulation des rencontres peut aussi susciter des interrogations au moment de cosntituer l'équipe de départ.

L’équipe corse a fêté son retour en L1 par une défaite à domicile contre le TFC, mais en ayant fourni une prestation encourageante. Sans compter sur ce voyage dans la Capitale des Gaules pour agrémenter à priori son compteur points, les coéquipiers d’Ilan ne viendront pas faire du tourisme pour autant.

Certes, la majorité du groupe a découvert la L1 samedi dernier. Certes le club corse a un budget « famélique » par rapport à la majorité des autres pensionnaires du championnat et semble promis à la relégation… mais rien n’est totalement écrit en football. Alors attention à l’esprit de cette équipe, à l’appétit des inconnus et à l’expérience d’Ilan, Poulard… et de l’attraction Ochoa dans sa cage qui risque d’avoir l’occasion de briller ce samedi.

L’OL doit confirmer les promesses engendrée par la manière et le résultat face à l’OGCN. Un succès face à l’AJA bonifierait ce départ si important pour valider la nouvelle page d’histoire lyonnaise. Et au-delà du championnat, il mettrait dans de très bonnes dispositions l’ensemble du club avant le match aller des barrages mardi prochain contre le Rubin Kazan. A n’en pas douter, les coéquipiers de Lloris pourront compter sur leurs supporters… surtout s’ils sont à la hauteur de leurs attentes.

Sur le même thème