masculins / OL - PSG

Première place en jeu

Publié le 08 février 2015 à 16:00 par R.B

Les Lyonnais ont l’occasion de frapper un grand coup… les Parisiens sont dans la quasi obligation de montrer leur visage de champion… Un choc aux conséquences immédiates et peut-être futures pour la suite du championnat…

Au mois d’août dernier qui aurait imaginé que ce match de la 24ème journée serait un choc au sommet ? Le PSG était promis à une domination sans partage. Il y avait l’ogre et les petits poucets. L’OL soulevait des interrogations rehaussées par ses premières sorties inquiétantes et ne faisait pas partie des prétendants au titre. Et puis au fil du temps, ce PSG s’est un peu perdu en route, alors que l’OL fonçait façon bulldozer pour remonter son handicap et s’installer dans le fauteuil de leader. Depuis la saison 2011-2012, à cette époque de la saison, ce siège revenait aux Parisiens avec peu ou prou le même total de points que les Olympiens (50, 48 et 54 contre 49) ! La donne a-t-elle vraiment changé ? A voir…

Le club qatari engagé dans les quatre compétitions a toujours les faveurs des pronostics pour coiffer une nouvelle couronne. Son jeu est moins emballant, Ibra moins buteur… mais ses individualités donnent toujours l’impression de pouvoir passer la vitesse supérieure, celle que personne ne peut suivre dans l’hexagone. Simple question de volonté, de motivation ? Conséquences de plusieurs paramètres ? Esprits occupés par la scène européenne ? Programmation adaptée ? Allez savoir… Jamais décroché mais jamais devant cette saison en championnat, le PSG a l’occasion de montrer son visage de champion, froid ou plaisant, en se déplaçant à Gerland. Ces trois dernières visites n’ont pas été une partie de plaisir entre un 4 à 4 historique, un succès 1 à 0 qui offrait cependant le titre et une défaite 0 à 1 en 2013-2014.

Le leader du championnat a ramené un point très important de Monaco. S’il en a perdu deux sur l’OM et le PSG, il a maintenu à distance les Monégasques et éloigné d’une longueur supplémentaire les Verts. Tout est encore possible à 15 journées de la fin, mais le podium semble désormais bien engagé pour le septuple champion de France. Sans en parler, sans tirer des plans trop vite sur la comète, l’ambition doit aussi se situer forcément tout en haut avec la situation actuelle…

L’OL aurait tout pour être heureux au moment de ce choc si Lacazette était présent, si Bisevac n’en avait pas  fini avec sa saison (genou)… La vie sans Alex la gâchette est nettement moins rose. Il est devenu irremplaçable pour ses talents de buteur, de dynamiteur, de Monsieur Plus du collectif. Quant à l’absence de Milan (Bisevac), elle diminue les solutions défensives d’Hubert Fournier ; le Serbe étant titulaire aux côtés de Samuel Umtiti en défense centrale.  A Lindsay Rose ou Bako Koné la place de l’ancien parisien. Devant, Benzia, NJie, Yattara ou Cornet pour évoluer, à un moment ou un autre, avec Fekir. Bedimo, de retour de la CAN, remplacera Dabo, suspendu. Restera à organiser le losange du milieu guidé par le capitaine Gonalons. Gourcuff ou non ? Ghezzal ? Est-ce-que l’OL va jouer son jeu ou va-t-il opérer différemment ? La bataille de la possession de balle, chère aux deux équipes, aura-t-elle lieu ?



Les deux clubs connaissent le résultat de l’OM à Rennes. Avec le nul des Marseillais, les 90 minutes à venir décideront de la place de leader. Elles donneront certainement plus une indication pour la suite. Par exemple, un formidable coup de booster pour l’OL et une ambition suprême déclarée. On n’ose imaginer le scénario le plus optimiste à l’issue de ce week-end ! Ou le poing sur la table d’un PSG « retrouvé ». Quelle confrontation pour en savoir un peu plus !

Sur le même thème