masculins / Real - OL J-1

Pour entrer dans l’Histoire !

Publié le 09 mars 2010 à 19:39 par R.B

L’OL a l’occasion de réaliser l’exploit de son existence en se qualifiant à Bernabeu contre le Real, un des favoris de cette édition. Bien évidemment, les Madrilènes seront favoris malgré la victoire lyonnaise au match aller…

Depuis ce succès 1 à 0 à Gerland, le premier en Ligue des Champions à domicile lors d’un 1/8ème ou d’un ¼ de finale, la possibilité d’un exploit n'est plus tout à fait un rêve inaccessible. Pour la première fois l’OL sera en effet qualifié au coup d’envoi. Et sa prestation du match aller peut pousser à l’optimisme.

Depuis sa défaite à Gerland, le Real a pris les commandes de la Liga en enfilant les buts (14) et en faisant preuve d’un bel esprit mental, notamment pour battre le FC Séville. Ce Real ne peut pas se permettre de ne pas disputer la finale de la LDC dans son jardin de Bernabeu à la fin mai. Inutile donc de se poser la question de sa motivation mercredi soir. Les Madrilènes, décevants collectivement et individuellement lors du match aller ont évidemment les armes pour se qualifier. Offensivement, ils ont une impressionnante armada, même sans Benzema. Et Ronaldo peut se transformer en diable. Reste la solidité défensive, pas vraiment impressionnante et l’absence de Marcelo et d’Alonso, suspendus. Qui va remplacer le milieu de terrain espagnol ? Par rapport au match aller, Lass Diarra devrait jouer, mais est-ce-que Guti sera titulaire ?


Ce but inscrit à domicile... Peu et beaucoup à la fois.

Les Lyonnais, décevants à Boulogne, arrivent à Madrid avec ce but inscrit. Peu et beaucoup à la fois. Il y a la possibilité, à priori, de marquer à Bernabeu. Mais, on imagine mal, le Real ne pas trouver l’ouverture. Restera donc le différentiel... Et puis parmi les interrogations, il y a celle du choix de jeu des Olympiens. Vont-ils laisser le ballon à leurs adversaires pour jouer le contre ? Vont-ils les presser haut ? Il serait déjà important de ne pas remettre rapidement les partenaires de Casillas dans la qualification.

Adepte systématiquement en LDC d’une animation à partir d’un schéma en 4-3-3, il serait étonnant que Claude Puel change d’idée. La mise au repos face à Boulogne de Toulalan, Pjanic, Lisandro, Delgado peut aussi donner une indication pour l’équipe de départ qui pourrait ressembler à celle qui avait débuté le match aller.

Des interrogations, des craintes et un fol espoir, voilà ce qu’inspire ce second rendez-vous face à l’un des plus grands clubs au monde. En rappelant que le septuple champion de France n'a jamais perdu lors de ces deux précédentes visites à Bernabeu (2 nuls). L’OL est à 90 minutes, voire plus, d’écrire la plus belle page de son histoire européenne. En imaginant ce que cela pourrait apporter pour la suite de la saison. Boumsong avait annoncé que l’OL devait se préparer à faire un second marathon à l’issue du premier match. Il avait bien résumé l’état d’esprit à avoir et la somme des efforts à consentir. En sachant qu’un marathon se joue presque toujours en fin de course. Vraiment, ce match promet…


REAL MADRID - OL
Mercredi 10 mars à 20h45 sur TF1

Stade Santiago Bernabeu
Arbitre : Mr Nicola Rizzoli

 

 

Sur le même thème