masculins / OL - Sochaux J-1

Pour le présent... et le futur

Publié le 08 février 2008 à 18:01 par R.B

La chasse aux points pour des raisons diamétralement opposées, tel est le leitmotiv de Lyon et des Lionceaux. Une chasse plus équilibrée qu’il n’y parait à la lecture du classement…

L’OL est pourchassé par un Bordeaux menaçant qui lui envie son trône de roi de France. Sochaux chasse derrière Auxerre, Lens, Lille, Toulouse… pour refiler sa place de relégable. 23 points d’écart entre le premier et le 19ème, mais aucun en ne prenant en compte que les 4 matchs de la phase retour. L’OL n’avance pas aussi vite que cela ; en tout cas, il n’a pas le rythme d’un futur champion. Sochaux ne patauge plus depuis l’arrivée de Francis Gillot sur le banc, 7points en 4 matchs ; cette cadence jusqu’à la fin maintiendrait les Sochaliens en L1. Une chasse avec des armes et des buts différents.

Ces Doubistes sont sur la bonne voie. Ils ont mis au fil du temps du sérieux dans leur défense ; le retour de Bréchet apportant depuis peu une expérience supplémentaire. Reste à marquer des buts. 5 fois seulement, les Lionceaux ont inscrit 2 buts dans un match, 9 fois 1 but et 9 fois 0 but. Soit un total de 19 buts ! Grax pourrait apporter un plus dans ce domaine. L’équipe du président Plessis a pris plus de points à l’extérieur que chez elle 14 contre 9. Seul le PSG et Metz sont dans ce cas. Les Parisiens totalisant au passage 19 de leurs 29 points en voyage.

Les Sochaliens sont déjà venus à Gerland cette saison lors du Trophée des Champions… ils y reviendront en mars pour les 1/8èmes de finale de la Coupe de France. Gerland où ils ont souvent montré ces dernières saisons un visage intéressant.

L’OL a connu un mois de janvier de meilleure facture que celui de la saison passée. Mais, il a été éliminé en Coupe de la Ligue, s’est qualifié dans la douleur en Coupe de France, et a souffert quasi systématiquement en championnat. L’absence de Juninho depuis la défaite au Mans, soit 4 matchs peut-elle tout expliquer ? Les mouvements du Mercato, la blessure de Cléber Anderson sont d’autres facteurs à prendre en compte… sans parler de la valeur des adversaires. Au-delà de ces constats, c’est peut-être la qualité du jeu lyonnais qui pose le plus d’interrogations en sachant qu’il y a forcément des liens de causes à effets. Alain Perrin sait que son équipe n’avance pas assez vite pour s’imaginer forcément dans le costume du futur champion. Il est donc impératif de faire le plein de points à la maison en attendant que cela aille mieux en déplacements.

[IMG42641#R] « Retrouver un équilibrenotre force collective… que tout le monde tire dans le même sensse concentrer sur les 2 matchs de championnat à venirne pas sous estimer Sochaux qui vaut mieux que son classement». Voilà en substance les déclarations d’avant match des Lyonnais. Il est évident, mis à part les absences de Cris, Anderson, Müller et Keita, que la présence de tous les autres olympiens serait apprécié par Alain Perrin. L’OL sans « Juni » n’est plus tout à fait l’OL. Les supporters du sextuple champion de France auront un petit dernier à découvrir, l’ancien icaunais Boumsong. Pour sa première à Gerland, ce serait sympa qu’il signe une victoire. Il n’a jamais connu ce bonheur… en voyageant avec Auxerre. 3 des 45 derniers points sont en jeu ce samedi. C’est peu à première vue, mais en fait tellement important. Les Lyonnais doivent donner des garanties pour leur présent et leur futur.
Sur le même thème