masculins / OL - TFC

Pour ne pas tout gâcher

Publié le 14 avril 2013 à 16:00 par SC

Oublier Bastia et Reims… S’appuyer sur le match de Sochaux… Lyon devra retrouver la victoire et la confiance s’il veut encore prétendre être un candidat crédible au sprint final pour la Ligue des champions… Toulouse ne semble plus avoir grand-chose à jouer dans cette fin de championnat….

 Jean-Michel Aulas l’a répété dimanche soir après la défaite à Reims, l’objectif initial n’était pas la deuxième position mais bien la qualification en Ligue des champions. Mais aux vues des dernières prestations, la conquête de la troisième place ne s’annonce pas non plus de tout repos. Surtout lorsque l’on compare le rythme effréné des prétendants avec celui de Lyon qui piétine depuis au moins 5 matches. Après avoir perdu sa deuxième place il y a deux semaines et après être tombé du podium la semaine dernière, Lyon n’a vraiment plus le choix, il faut se relever.

Il faudra une réaction, une révolte et vite ! Sinon, l’OL pourrait revivre une deuxième saison d’affilée sans Ligue des champions. Pire, si les lyonnais ne parviennent pas à se lancer enfin dans le sprint final, ils pourraient ne pas participer à une Coupe d’Europe la saison prochaine, ce qui n’est plus arrivé depuis la saison 1996-1997.

Gerland est assurément un stade qui ne réussit pas aux Toulousains ! La dernière fois qu’ils étaient venus s’imposer en terres lyonnaises, c’était le 18 mai 1966…une éternité. De plus, ses cinq derniers matches s’y sont soldés par une défaite. Pour l’OL, ce n’est certainement pas le moment de changer cette bonne habitude et de mettre fin à cette belle série.

Rappelons-nous tout de même que Lyon avait pris un cuisant 3 à 0 au Stadium au mois de novembre. Un match où Lyon avait été totalement dépassé par les toulousains…ce qui nous rappelle quelque peu les dernières sorties de l’OL. De plus, Toulouse, calé dans le ventre mou du classement, à 12 points d’une place européenne et à 11 points de la zone de relégation, n’a plus grand chose à jouer dans ce championnat et pourrait venir totalement libéré, décomplexé, avec pour seule ambition s’offrir de nouveau le septuple champion de France, qui plus est dans son antre.

 L’équipe lyonnaise, privée de Bisevac et Malbranque,  tous deux suspendus, devrait retrouver un Réveillère avec tous ses moyens, lui qui n’ pas joué les quatre derniers matches. Il pourrait apporter dans ce moment difficile un supplément d’âme, qui fait tant défaut ces derniers temps et consolider une assise défensive bien fragile. Mais, il faudra aussi pallier une panne offensive qui fait rage en 2013. Pour preuve, Lyon n’a inscrit que trois buts lors de ses cinq dernières rencontres. Gomis n’a plus marqué dans le jeu en championnat depuis le 25 janvier, soit 613 minutes, et Lisandro n’a marqué que 2 fois dans le jeu en 2013. Surtout que les attaquants auront fort à faire face à la 4ème meilleure défense à l’extérieur et au gardien remplaçant, Blondel, qui aura à cœur de se mettre en évidence par rapport à Ahamada, suspendu.

Lyon compte 53 points, autant que les deux dernières saisons à ce stade du championnat et a moins de retard sur le deuxième (4 points en 2013, 10 points en 2012 et 5 points en 2011). Cela ne reflète cependant pas sa situation depuis le début de l’année, compensée et sauvée par un excellent début de saison. Quelle que soit l’animation offensive ou la base défensive, il n’est vraiment plus temps de cogiter et tergiverser, comme le dit Garde « il y a urgence », et les jokers ont été épuisés. Il ne faudrait donc pas tout gâcher…

Sur le même thème