masculins / OL - AJA J-1

Pour passer de belles fêtes

Publié le 21 décembre 2010 à 18:59 par R.B

En recevant l’AJA, l’OL a l’occasion de boucler l’année de très belle manière en ajoutant, on le souhaite, une 8ème victoire dans sa série d’invincibilité qui serait alors de 12 rencontres en championnat… Ce n’est pas le moment de déraper…

Et si enfin l’OL partait en vacances hivernales sur une très bonne note ! Une seule fois depuis décembre 2000, succès contre l’ASSE 2à 1, le septuple champion de France l’a fait. Mais c’était à Caen (1 à 0) en 2009. Mais jamais plus à Gerland en 5 matchs (2 défaites et 3 nuls). Ces derniers matchs ont souvent été des pièges en raison des têtes déjà ailleurs. Pas question de vacances anticipées comme l’a dit Anthony Réveillère lors du point presse de lundi. Pas question de gâcher la superbe remontée au classement depuis 11 matchs. Pas question de partir en repos avec un mal de tête et une mauvaise impression.

C’est donc la dernière de l’année à Gerland, le 27ème match. Une année qui en a vu comme on dit ! Les succès, par exemple, face au Real Madrid et Bordeaux en LDC ; le succès face au Mans lors de la dernière journée de championnat synonyme de 2ème place finale ; la défaite face aux Verts et ses conséquences. La première ½ finale de LDC… Du positif, du négatif ; des bravos et des sifflets ; des banderoles pro et anti… Souhaitons que ce 27ème match n’apporte que du bonheur aux supporters olympiens ; du bonheur en forme de cadeau de fin d’année.

Il faudra battre la formation de Jean Fernandez toujours handicapée par les absences de Pedretti, Jelen, Hengbart… Une équipe qui n’a plus gagné depuis 5 rencontres en championnat… Une équipe qui a payé un lourd tribut à ses cadences infernales de cette première partie de saison avec son 29ème match au compteur (26 pour l’OL). Elle comptera sur la solidité de son bloc animé par les Sorin, Mignot, Grichting, Coulibaly… pour poser des problèmes aux coéquipiers de Lloris.

Les Lyonnais, on le sait, sont en progrès sans être encore au top. Leur solidité doit leur permettre de prendre la mesure de l’AJA. Malgré les absences de Cris, Toulalan, Ederson, Claude Puel a le choix des armes. Quant aux postes plus offensifs, est-ce-que le Tarnais va aligner pour la 5ème fois de rang en championnat le trio Lisandro-Gomis-Bastos ? Briand, Pied, Delgado peuvent-ils contester une place ?

Les Lyonnais sont à 90 minutes d’un joli bonheur. Ces trois points les mettraient un peu plus dans les clous de leurs ambitions après avoir frôlé la catastrophe. Alors surtout ne vous gênez pas pour cette dernière de l’année…

Sur le même thème