masculins / Zurich - OL

Pour prolonger son chemin européen…

Publié le 06 août 2013 à 17:02 par SC

Tout juste une semaine après s’être affrontés, Lyonnais et Zürichois remettent mardi le couvert en Suisse…L’OL a pris une option mais la courte longueur d’avance doit le pousser à la prudence…

 La moitié du chemin a été parcouru sans grabuges…mais l’autre moitié, sûrement la plus périlleuse, reste à faire… celle qui emmène les Lyonnais à Zurich. Ce déplacement ne sera pas un long fleuve tranquille dans un stade Letzigrund qui devrait avoir fait le plein pour tenir son rôle de douzième homme. La clameur des 1500 Suisses présents à Gerland laissant facilement imaginer l’ambiance dans cette enceinte de 25 000 supporters chauffés à blanc. Les joueurs suisses pourraient être transformés par l’engouement autour et exhortés comme jamais vers l’exploit de revenir à hauteur.

Les Lyonnais connaissaient l’importance de ne pas prendre de but à domicile lors d’une double confrontation européenne, ils y sont parvenus au match aller. Mais, cette victoire sur la plus petite des marges pose inévitablement un dilemme au moment d’aborder cette seconde manche. Quelle stratégie adopter ? Tout miser sur la défense pour conserver cette longueur d’avance, en laissant le Grasshopper faire le jeu. Ou au contraire, jouer l’attaque pour inscrire ce fameux but à l’extérieur qui vaut double qui contraindrait les Suisses à marquer à trois reprises…autant dire que la qualification serait quasiment actée.

58% de chances de se qualifier…

Sur la base de tous les précédents en Coupes d’Europe, avec sa victoire 1 à 0, l’OL a 58% de chances de se qualifier… de bon augure. Lorsque l’on s’attarde exclusivement sur les statistiques lyonnaises, l’optimisme est encore davantage de mise. Les Gones se sont retrouvés à 12 reprises dans cette situation dans leur histoire, ils se sont qualifiés 11 fois. La seule fois où ils ont été éliminés, c’était à Nicosie en 2012. La preuve que rien n’est pourtant écrit d’avance…

 Rémi Garde a peu de solutions défensives. Dabo, blessé, et Bedimo, pas qualifié pour ce tour de Ligue des Champions, ne pourront occuper le flanc gauche. L’entraîneur lyonnais devrait donc reconduire la défense alignée en fin de match, avec Umtiti, Lopes et Koné associé à Bisevac dans la charnière centrale. Pour le reste, il ne devrait pas y avoir de chamboulement significatif. Côté suisse, le virevoltant Hajrovic, avec sa patte gauche et ses crochets déroutants, sera le danger à surveiller. Salatic, l’homme du milieu de Grasshopper, sera le métronome à éteindre pour enrayer la machine adverse.

Au moment d’aborder ce rendez-vous décisif, l’Olympique Lyonnais a l’avantage du score et celui de l’expérience européenne. Mais, il devra rester vigilant s’il ne veut pas revivre la terrible désillusion de Nicosie. Les Zürichois, plus novices en la matière, ne vont rien lâcher pour réaliser l’exploit et continuer de rêver à une phase de poules de Ligue des Champions qu’ils n’ont plus connu depuis 1996. Aux Lyonnais de ne pas se perdre sur l’autre moitié du chemin…

Sur le même thème