Site officiel de
L'Olympique Lyonnais

masculins / OL - Girondins J-1

Pour qui la bonne affaire ?

Publié le 29 septembre 2012 à 20:00 par R.B

Girondins et Lyonnais sont invaincus et présentent des arguments pour l’être encore ce dimanche soir… deux équipes qui restent sur un match nul au goût vraiment différent…

L’un (le FCGB) a vu le ciel lui tomber sur la tête dans le temps additionnel ; l’autre (l’OL) a quasiment gagné le gros lot en égalisant à 10 minutes de la fin. Les Bordelais pensaient en effet avoir gagné face aux Corses de l’ACA; les Lyonnais ne voyaient pas comment ils ne pouvaient pas perdre au regard de leur prestation dans le Nord. Au final, les deux équipes restaient invaincues… mais le FCBG enregistrait ainsi un quatrième nul de rang qui ne fait pas avancer au classement alors que l’OL décollait des roues du leader marseillais tout en voyant rappliquer à deux points l’ogre parisien.


Les deux équipes avaient joué sur cette fatigue inhérente au calendrier de septembre pour les équipes européennes. Elles ont eu une semaine pleine pour recharger les accus avant d’entamer ce second triptyque avec au milieu la Ligue Europa qui enverra les Bordelais à Newcastle et les Lyonnais à Haïfa.

Ces oppositions entre les deux équipes sont toujours de rendez-vous particuliers. Il le sera une fois encore entre ces deux clubs qui s’appuient sur leur Centre de Formation (Sané, Diabaté, Sertic, Planus, Trémoulinas, Marange… ou Gonalons, Lopes, Malbranque, Lacazette, Grenier, Umtiti…). Deux équipes dont l’invincibilité apporte la confiance… 16 matchs que cela dure pour le FCGB et 8 pour l’OL. Deux équipes pas toujours brillantes mais incontestablement costaudes.

Francis Gillot, l’entraineur des Marines, change son système de jeu en fonction de l’adversaire ou du lieu du match comme on l’a vu face au PSG. Défense à trois centraux ou deux… milieu en losange ou pas… Il peut compter sur ses deux latéraux (Mariano et Trémoulinas) qui arpentent sans cesse leur couloir respectif… Il y a la puissance de Sané, Henrique… la subtilité technique de Jussié, Plasil, Obraniak… et la sureté de Carrasso dans la cage… Sans recrue pendant l’été, mais pas sans solutions, ce groupe bénéficie évidemment d’une belle cohésion. Maurice-Belay est forfait.

Le nouvel OL a montré ses forces depuis  le Trophée des  Champions. Un système de jeu en 4-2-3-1 qui fonctionne… mieux que ce 4-4-2 entrevu 60 minutes à Lille. Il y a toujours les buteurs Gomis, Lisandro, voire Bastos, soit 12 des 16 buts inscrits… Il y a la science du jeu et l’activité de Malbranque…  l’expérience de Réveillère… l’envie de jouer de Vercoutre… l’influence de Gonalons… le retour de Lovren en défense centrale…  Il y a encore Grenier de plus en plus présent… Ce mental pour ne rien lâcher, pour revenir dans la partie… Et il semble que ce collectif peut encore se bonifier… Mis à part Gourcuff, à priori, Rémi Garde a tout son effectif à disposition. Et des choix à faire pour constituer sa feuille de match ou encore son équipe de départ…

Il y a donc une bonne affaire à réaliser ce dimanche en souhaitant qu’elle tombe dans l’escarcelle des Lyonnais.

Participez au tournoi de poker de l’OL sur PokerStars ce soir à 21h :
places VIP et maillots dédicacés offerts ! Cliquez ici !

Sur le même thème