masculins / OL - Reims

Une victoire ferait le plus grand bien

Publié le 02 octobre 2015 à 20:09 par R.B

Battu à Bordeaux et face au Valence CF, l’OL doit rebondir avant la trêve en recevant un surprenant Stade de Reims invaincu depuis 5 rencontres…

A Bordeaux, l’OL avait déçu en tout. Sur l’envie, la manière, la concentration… En une mi-temps, il avait été puni de ses égarements défensifs et ensuite, il n’avait pas su se  montrer dangereux face à une équipe pas franchement foudre de guerre. Contre le Valence CF, la défaite n’a pas récompensé l’envie retrouvée, la grosse débauche d’énergie, les nombreuses occasions de but et du mieux dans le jeu. Une inattention a encore pénalisé l’équipe.

Samedi, en recevant le Stade de Reims, l’OL va boucler son premier marathon de la saison ; un marathon qui a laissé des traces physiques et rempli l’infirmerie (Yanga-Mbiwa, Rafael, Bedimo) déjà bien pleine. Pour l’instant, le septuple champion de France présente un bilan du style couci-couça. Il y a eu une défaite et un nul en LDC ; il y a eu deux nuls, une défaite et un succès en championnat le tout couronné de regrets par rapport au déroulement (événements) des matches. En championnat, une victoire face aux Rémois ferait basculer ce bilan comptable dans le positif. Et que la trêve serait plus douce avec 15 points en 9 journées… en pariant sur des lendemains plus radieux avec le retour de nombreux absents.

Si l’OL devra digérer efforts et déception liés à la venue du Valence CF, le Stade de Reims aura eu le temps de se préparer confortablement, bien installé sur ses 5 matches de rang sans défaite et ses 15 points au classement. Sans être le tube du début de championnat, reconnaissons que la formation champenoise surprend agréablement. Elle fait son bonhomme de chemin avec des individualités déjà  présentes la saison dernière (Devaux, Signorino, Mandi, De Preville, Weber, Oniangue…), d’autres arrivées pendant l’été comme Bulot, Traoré, Siebatcheu, Kankanva (supendu samedi) ou formé au club à l’image de Kyei… Et Olivier Guégan s’appuie certainement sur sa mission sauvetage de la saison dernière lors des 7 derniers matches (il avait remplacé sur le banc Jean-Luc Vasseur en avril 2015) pour avancer. L’équipe champenoise pétille et n’aura rien à perdre à Gerland. Notons l’absence du précieux Mandi (Genou).

Les premières minutes risquent d’être difficiles comme toujours après un match européen. Remettre la machine en route, jambes lourdes et tête cabossée, ce  n’est pas évident ! Hubert Fournier devra aussi composer une fois encore avec de nombreuses absences. Pas sûr qu’il fasse appel pour autant, sauf pépins de dernière minute,  à de nombreux changements. Dans ces conditions, Claudio Beauvue débutera-t-il ? Ghezzal sera-t-il appelé d’entrée ?

L’OL a besoin de ces trois points pour éviter questions, interrogations, déceptions…  Alex Lacazette a besoin, aussi, de sortir un gros match et de marquer. Pour repartir enfin du bon pied, voire débuter vraiment sa saison jusque-là  écrite en pointillés pour les raisons que l’on sait. Une victoire samedi ne serait pas la panacée, elle ferait simplement un grand bien, redonnerait le sourire à cette troupe olympienne qui doit gommer ses deux échecs précédents. Et on la croit capable de le faire malgré la valeur de l’opposition.

Sur le même thème