masculins / Bastia - OL

Pour se refaire une beauté…

Publié le 07 décembre 2013 à 20:00 par R.B

Après la déception enregistrée face au TFC, l’OL se rend à Bastia… Un déplacement jamais simple… mais qui pourrait redonner des couleurs au groupe lyonnais…

 La période est de nouveau compliquée pour l’OL en championnat. Après les deux succès consécutifs, EAG et ASSE, le club olympien a en effet sérieusement ralenti sa cadence en prenant deux points en trois rencontres (2 nuls et 1 défaite). Du coup, il n’arrive pas à s’extraire du ventre mou du championnat et à retrouver un rang qu’il estime plus conforme à ses souhaits. Cela plombe l’arithmétique et certainement le mental. Comment engranger de la confiance ? Comment savoir comment se comporter dans un match ? La peur, la fébrilité… semblent des ingrédients trop présents en ce moment pour « gérer » des débats pourtant à la portée des coéquipiers de Maxime Gonalons.

Déception, lamentation, frustration… Oui. Mais en aucun cas renoncement ! Un luxe que les joueurs et le staff ne peuvent pas se permettre. « Ce déplacement à Bastia arrive au bon moment… ». Rémi Garde sait la difficulté de jouer en Corse et l’ampleur de la tâche à relever. Danger évident comme l’opportunité de se relancer. Il connait les qualités de cette formation à la tête de Maures qui a pris 19 points sur 21 possibles à Furiani en ayant inscrit 12 buts et encaissé seulement 2 (comme le LOSC). Le Sporting qui va honorer Landreau pour son record de matches en L1 et qui peut s’appuyer sur Squillaci, Modesto, Palmieri, Romaric… sans oublier Boudebouz qui retrouve son niveau ou encore Krasic, capable encore d’une étincelle victorieuse. Le talentueux Khazri étant forfait. Ce Sporting possède trois points de mieux que l’OL.

 Un sacré challenge donc sur l’Ile de Beauté où le septuple champion de France a déjà chuté cette saison (face à l’ACA). Ces 90 minutes exigeront autant d’hormones combattives que de qualités footballistiques. Souhaitons que les fatigues liées à l’accumulation des rencontres en peu de temps ne plombent pas les jambes et les têtes olympiennes. Une nouvelle fois, la question se posera de l’animation du jeu et du choix des hommes. Rester en 4-4-2 ou revenir au 4-3-3 par exemple ? Donner du temps de jeu à ceux que l’on ne voit presque pas comme Danic, Mvuemba, Koné… Chercher un peu de fraîcheur…

L’OL a rarement eu des certitudes cette saison avec des résultats et une expression pas assez constantes, consistantes. Tout le monde l’a constaté. Ce serait « sympa » de passer à autre chose pour bien terminer l’année. Ce serait fort agréable de se refaire un brin de beauté dès dimanche dans un contexte difficile quitte à se mettre minable pour y arriver.

Sur le même thème