masculins / Communiqué

Pourquoi le journaliste de L'Equipe, Jérôme Touboul, a choisi son camp ?

Publié le 02 octobre 2011 à 16:45

Le PSG - OL de ce soir est depuis, quelques jours déjà, présenté comme le 1er grand sommet du championnat de cette saison, "celui dont on rêvait", titre même L'Equipe ce matin.

Et quand le quotidien sportif se prend à rêver, son journaliste Jérôme Touboul s'éprend d'affabulation, réécrivant l'histoire comme bon lui semble, ou l'arrange, sans se soucier que ce même quotidien L'Equipe ait écrit le contraire en son temps.

Il ne suffit pas d'écrire "Jean-Michel Aulas était descendu dans le vestiaire de l'arbitre, à la mi-temps" pour en faire une vérité.

Et lier cette affirmation, fausse comme L'Equipe l'a reconnu il y a déjà 2 ans, à la validation d'un but hors jeu de Bafetimbi Gomis, est non seulement insidieux mais surtout malhonnête.

Tout le monde peut se tromper, mais pas celui qui écrit le contraire d'une vérité qu'il connait. Et s'il n'y a pas d'erreur, comment ne pas voir dans cet agissement de Jérôme Touboul et de L'Equipe, une volonté de nuire, un procédé délibéré de mettre une pression incongrue et infondée sur un match et son déroulement, sur l'ensemble des observateurs, des spectateurs à l'arbitre; comme si Jérôme avait choisi son camp !

Seule certitude, un comportement indigne que l'Olympique Lyonnais dénonce.

Sur le même thème