masculins / Transferts

Précisions concernant Franck Ribéry

Publié le 24 juin 2006 à 19:02 par SC

Dans cette même Conférence de Presse, Jean-Michel AULAS a été questionné sur <b>Franck RIBERY</b>. Le président lyonnais a tenu à faire cette mise au point.

« On avait décidé de faire trois recrutements. Ils ont été réalisés mais en fonction du départ Sidney GOVOU nous souhaitons pouvoir disposer de quelqu’un sur le côté droit et qui peut jouer un petit peu partout. Conséquence on va s’activer pour essayer de convaincre des gens qui ont des droits sur ce 4ème joueur. Pour le moment on en est là. »

Et puis Jean-Michel AULAS a poursuivi sur ce sujet RIBERY : « Je tiens à dire que très tôt dans la saison et bien avant le début du Mondial, nous avons fait part de notre intérêt pour Franck RIBERY. Il fait partie des joueurs qui intéressent Gérard HOULLIER. » et le président de l’OL précise, « on n’a pas du tout fait de démarche d’anticipation, on a simplement prévenu Marseille. »

Ensuite Jean-Michel AULAS remarque, « On est heureux qu’il (Ribéry) ait fait un choix de carrière en signifiant son désir de venir rejoindre l’effectif de l’Olympique lyonnais » puis il constate, « Pour le moment, l’OM freine mais c’est tout a fait normal, c’est souvent le cas lorsqu’un club veut obtenir un bon prix pour un joueur. »

En aucun cas Jean-Michel AULAS ne se lance dans une polémique au contraire : « Il va falloir entamer de vraies discussions avec les dirigeants marseillais : Pape DIOUF, José ANIGO, les dirigeants sportifs lorsque le joueur sera revenu du Mondial. »

Avant de prendre congé de la presse il conclut sur le sujet RIBERY, « Il ne s’agit pas d’un bras de fer, mais d’une négociation extrêmement positive de deux grands clubs qui cherchent à faire le bonheur de leurs joueurs, ». Il souligne l’autre intérêt de ce transfert, « si on peut participer au fait que l’OM dispose d’un certain nombre de revenus qui lui permettrait soit d’acquérir des joueurs, soit d’en obtenir par notre intermédiaire, cela pourrait être intéressant d’une part pour le Championnat de France d’avoir des équipes renforcées, d’autre part pour Franck, avec la possibilité de continuer sa carrière en France plutôt qu’à l’étranger puisque c’est son choix. »