masculins / Stage Tignes

Première matinée en altitude

Publié le 28 juin 2010 à 13:35 par R.B

Le stage des Lyonnais commence véritablement ce lundi 28 juin avec dans la matinée des activités physiques au centre du Lagon… et autour…

Ceux qui ont le courage de se lever très tôt ont pu admirer les premières lueurs du jour sur le lac bien avant que les bennes à destination des hauteurs enneigées ne se mettent en route. Un pêcheur solitaire a déjà posé sa canne. Le tour du lac se déguste d’abord avec lenteur pour retrouver des repères avant d’avaler, au fil du temps, les deux bosses assez indigestes avec plus d’allant. La course ouvre la pensée tout autant que l’appétit ou les poumons. Alors une pensée pour l’Equipe de France qui a séjourné dans cette station pour préparer son catastrophique mondial. Une pensée encore pour ces Lyonnais qui ont mis leurs pas ces dernières saisons et qui ne sont plus là. En tournant autour de cette eau sombre, on se souvient qu’Abidal trottait comme un lévrier et qu’il détient toujours le record du tour.

A 9h30, le groupe se met en branle. Au programme, trois ateliers : gainage dans la salle de fitness du centre, musculation dans une autre salle et vélo en forme d’aller-retour entre le centre et le Val Claret. 40 minutes par atelier avant de changer. Pas question de se « défoncer » sous les barres ou avec les appareils pour cette première. En ce qui concerne le vélo, il y a déjà de belles empoignades. Evidemment dans son groupe Claude Puel n’a pas mis longtemps à prendre ses aises aux côtés du très puissant Anthony Lopes. Ils cartonnent en se triant la bourre. Cris montre joliment son crâne aux avants postes. Il y a ensuite un écart abyssal avec le reste de la troupe. Quant à Lamine Gassama, il peine avec des excuses. Il a été opéré de l’épaule droite pendant les vacances. Il doit s’abstenir de tous contacts jusqu‘à la mi-juillet.

Chacun goûtera ainsi à ces joies matinales différentes. Pour certains, c’est d’ailleurs une première à Tignes : Cissokho, Briand, Lisandro, Gomis, Lovren, Cléber sans parler de certains jeunes comme Blanc, le natif d’Avignon à l’accent chantant. Le plus jeune des 23 derrière Samuel Umtiti avec ses 18 ans.. « En vélo, je suis parti un peu vite. Après je l’ai payé, mais bon, j’ai bien fini. Pour le reste, on verra… Depuis tout petit, je joue au foot et je veux être pro. Mon ambition cette saison, c’est déjà de pouvoir jouer avec la CFA». 120 minutes après le début, il était l’heure de retrouver l’hôtel Montana pour la douche et le déjeuner. « Aujourd’hui, on s’est attaché à la répétition des efforts et non à l’intensité. C’est d’ailleurs cette répétition qui fatigue pour l’instant. Ensuite, on ajoutera de l’intensité ». Emmanuel Ohrant, le médecin, expliquant à la sortie de la séance le but recherché.

A 17h, Cris et ses coéquipiers débuteront leur marche en direction du glacier. Philippe, le guide sportif qui avale le dénivelé de 1 000M en 60 minutes en courant ou 80 en marchant, prévoit deux heures environ. « On verra. Je suis inquiet pour la météo. Il y a une menace d’orage. Une fois que l’on est parti, on ne peut pas prendre le funiculaire. Il ne reste plus qu’à redescendre ». Et en prévisions de cette marche, le matériel (chaussures, blousons…) étaient déjà en place dans une salle de l’hôtel. Cela promet d’autres plaisirs. En attentant l’heure du déjeuner, Robert, le chauffeur du bus profite du soleil. Il est depuis le 6 janvier 2006 le chauffeur attitré des lyonnais. « J’ai débute par cette victoire 2 à 1 face à l’OM avec ce but extraordinaire de Sidney Govou. Dans la foulée, l’OL a gagné 2 à 0 à Nancy. » Robert n’a pas de problèmes aves sa mémoire.