masculins / Ajax - OL J-1

Prendre déjà une option

Publié le 13 septembre 2011 à 19:37 par R.B

En considérant que le Real Madrid est logiquement favori pour occuper la première place du groupe D, la deuxième place devrait à priori se jouer entre l’Ajax et l’OL… Autant bien débuter en terres hollandaises ce mercredi soir…

Pour la 12ème saison de rang, l’OL va débuter une campagne européenne sur la plus belle des scènes continentales en rappelant qu’il en est à 8 qualifications de suite pour les 1/8èmes de finale. Cela signifie que le club du président Jean-Michel Aulas a une solide expérience dans cette compétition. Comme l’Ajax d’Amsterdam, même si ce club prestigieux, classée à la 24ème place européenne, la doit à son immense passé. Ces deux clubs vont se retrouver après les deux confrontations de l’exercice 2002-2003. Et ils peuvent prétendre à une place en 1/8ème de finale à priori derrière l’intouchable Real Madrid et devant le Dinamo Zagreb.

Ce sont deux candidats déclarés aux 1/8èmes qui vont s’affronter mercredi soir à l’Arena Amsterdam. Deux candidats qui ont très bien débuté leur championnat puisque l’Ajax est un leader invaincu alors que l’OL occupe la position de dauphin, lui aussi en étant invaincu. Deux équipes qui auront pour objectif de bien débuter cette phase de groupe.

L’Ajax n’a plus la splendeur du passé, mais la formation de Frank De Boer a des qualités comme l’a constaté Gérald Baticle. « Une équipe qui se projette très vite vers l’avant avec un beau fonds de jeu… Tout le monde attaque, un peu comme le faisait le grand Ajax… ». Marquer semble être le souci premier de cette équipe avec l’Islandais Sigthorsson ou encore le Serbe Sulejmani… Et quand on sait que l’adjoint de De Boer se nomme Dennis Bergkamp, l’ancien grand buteur de l’Ajax ou des Gunners d’Arsenal, on comprend que marquer cela soit une obsession comme une tradition.

L’OL sait qu’un bon résultat à Amsterdam lancerait positivement sa campagne continentale. Toujours invaincu cette saison en 7 matchs officiels, il ne fera pas de complexes mercredi soir même si le septuple champion de France sera encore privé de Gourcuff, Ederson, Cris, Lisandro. Est-ce-que Rémi Garde va garder la même animation et les mêmes hommes que face au DFCO ? Il serait surprenant qu’il bouleverse ce qu’il a fait depuis le début du mois d’août. Peut-il passer à un milieu plus fournie ? Peut-il titulariser d’entrée Grenier, Lacazette ?

A voir en sachant que l’OL va enchainer les matchs en ce mois d’octobre, mais qu’il aura eu 4 jours après le match à Dijon et qu’il en aura 4 avant la réception de l’OM. Cela laisse le temps de récupérer. On attend aussi que le collectif soit plus présent, plus constant pendant les 90 minutes ce qui n’avait pas été le cas logiquement en Bourgogne, puisque que c’était un match de reprise.

L’OL a montré qu’il avait les qualités collectives pour lutter dans l’adversité comme ce fut le cas à Kazan lors du barrage. Ces qualités peuvent lui permettre de prendre déjà une petite option d’éventuelle qualification pour avoir l’esprit plus serein dans cette compétition mais aussi avant de revenir au championnat…

Sur le même thème