masculins / Liverpool - OL J-1

Prendre si possible une option

Publié le 19 octobre 2009 à 18:36 par R.B

Face à une formation anglaise poussive depuis le début de saison en championnat et sur la scène européenne, l’OL a l’opportunité de réussir un gros coup en vue de la qualification… à condition de montrer un tout autre visage que samedi dernier…

Les Reds ont aligné leur troisième défaite de rang sans inscrire le moindre but. Après les 2 à 0 contre la Fiorentina et Chelsea, ils se sont inclinés 1 à 0 à Sunderland. Trois défaites en déplacement. Les Reds de Benitez ont perdu quelques couleurs depuis le début de cet exercice à l’image de certains joueurs dont Carragher. Perdu encore Xavi Alonso, transféré au Real Madrid, qui n’a pas été remplacé. Et pour ajouter encore des problèmes, Gerrard et Torres n’ont pas joué samedi face à Sunderland en raison de pépins physiques. Seront-ils rétablis mardi soir ?

Les Reds peinent, c’est un fait établi. Mais gare à l’expérience historique de ce club prestigieux. Gare encore au rétablissement, au fameux esprit « british », à l’ambiance d’Anfield. Les Reds ont besoin du succès pour se relancer et préserver leurs chances de qualification dans ce groupe où la Fiorentina et L’OL peuvent les priver du huitième de finale.

Les Lyonnais devront donc se méfier, eux qui occupent le fauteuil de leader de cette Poule E avec 6 points, 5 buts inscrits et 0 encaissé. Ils devront se méfier parce que mis à part l’OM, aucun club n’a ramené du positif d’Anfield. Ils devront se méfier un peu plus après leur prestation décevante face à Sochaux. Une défaite 2 à 0 peu rassurante, même s’il était prévisible que Bastos, Delado, Lisandro, de retour de blessures, ne seraient pas à leur maximum. Prévisible aussi les cafouillis après cette trêve internationale. Même s’il fallait que Claude Puel compose avec le degré de fatigue de certains et leur besoin de souffler. Källström et Govou ont été ainsi préservés. Un entraineur olympien toujours privé de Bodmer et Boumsong.

Pour « réussir » l’exploit » en terres anglaise d’où l’OL n’a ramené qu’une seule victoire dans son histoire (à Blackburn) et un nul (à Arsenal), pas de doute, le onze de dé part sera différent de celui aligné contre les Doubistes. Källström et Govou seront présents. Toulalan jouera en défense centrale. Est-ce-que Gomis et Lisandro débuteront ensemble ? Y-aura-t-il un meneur de jeu (Pjanic) ? Peut-on imaginer de voir Clerc dans le couloir droit ? Une chose est acquise : pas question de faire des cadeaux comme ceux entrevus plusieurs fois samedi soir ! Ces mauvaises passes pourraient rapidement se transformer en occasions de but. Quant aux coups de pied arrêtés, inutile de vous faire un dessin !

S’il est dommage que l’OL ait perdu son invincibilité à la veille de ce déplacement à Liverpool, cette rencontre lui donne l’occasion de rebondir magnifiquement dans une autre compétition... et de ne pas s'interroger. L’occasion aussi de montrer ce que son groupe a réellement dans le ventre dans un combat mental, physique et technique symbolisé en autre sur le pré par l’attitude permanente de Kuyt. L’occasion de faire un pas plus ou moins grand vers la qualification.
Sur le même thème