masculins / OL - Anderlecht J-1

Prendre une option

Publié le 18 août 2009 à 20:38 par R.B

Les Lyonnais abordent ce barrage face à Anderlecht en position de favoris. En disputant l’aller à domicile, les données sont connues pour le septuple champion de France…

Un barrage pour accéder aux phases de poule de la Ligue des Champions, cela n’était plus arrivé à l’OL depuis la saison 2000-2001. Et qui dit barrage, dit évidemment risque de chute comme ce fut le cas en 1999-2000 contre Maribor. Laissons à l’Histoire son passé. Mercredi soir, les Lyonnais doivent faire un bon premier pas pour se retrouver dans la cour des grands d’Europe à la mi-septembre. Si possible, ne pas encaisser de but, et trouver évidemment l’ouverture dans les rangs belges pour faciliter le retour en Belgique. Mission à priori dans les cordes des partenaires de Cris.

Le RSCA n’est plus un ténor européen comme ce fut le cas dans les années 70 et 80, mais son groupe actuel possède un mélange incontestable de qualités techniques et physiques. Boussoufa, Suarez, Biglia, Van Damme, Frutos… sont à surveiller comme les coups de pied arrêtés. Le RSCA a remporté ses trois premiers matchs de championnat et s’est débarrassé des Turcs de Sivassport au 2ème tour préliminaire. Un point négatif ? La défense ne semble pas des plus rapides, ni très imperméable.

L’OL nouvelle version retrouve donc l’Europe en août. Un OL en rodage malgré les cadences accélérées. Du coup, difficile de connaitre véritablement sa future valeur malgré le remarquable Lissandro Lopez, les promesses de Gomis, les attentes suscitées par Bastos et Cissokho, les 4 recrues de l’été. Quel système de jeu mercredi soir ? Il semble « impossible » de jouer ce match sans le tandem d’attaquants Lopez-Gomis. La défense est connue. Les interrogations : qui pour remplacer Govou ? Certainement Ederson à moins que Delgado… Et qui en milieu de terrain ? Källström peut-il se faire une place aux côté de Makoun ou Toulalan ?

Ce premier grand rendez-vous a valeur de test. Il donnera le ton de la saison olympienne. Autant le réussir dè sle match aller pour s’éviter critiques et maux de tête.
Sur le même thème