feminines / Finale Ligue des Champions

Présentation de Wolfsbourg à J-4 de la finale

Publié le 22 mai 2016 à 17:44 par OT

Les joueuses de Wolfsbourg ont remporté la Coupe d'Allemagne face à Sand (2-1), samedi après-midi.

Samedi après-midi, pendant que les Lyonnaises célébraient leur 10ème titre de Championnes de France devant le public de Gerland, Wolfsbourg remportait la Coupe d'Allemagne face à Sand (2-1). Un succès obtenu grâce à un doublé de la Hongroise Zsanett Jakabfi (7', 80'), alors que Damnjanovic était parvenue à  égaliser pour Sand (27').

Il s'agit de la 3ème Coupe d'Allemagne remportée par les joueuses de Ralf Kellermann après les éditions 2013 et 2015. Wolfsbourg, également Champion d'Allemagne et d'Europe en 2013 et 2014, confirme ainsi qu'il reste un grand club, malgré la deuxième place obtenue en championnat loin derrière le Bayern Munich.

2013, l'année de la finale remportée face à l'OL féminin (1-0), marquait l'arrivée de cette nouvelle puissance dans le paysage européen. Un club à la bonne santé économique, soutenu par le géant de l'automobile Volkswagen, qui a réussi a emmener son équipe masculine au titre de Champion d'Allemagne en 2009, à la Coupe d'Allemagne en 2015, et à un premier quart de finale de Ligue des Champions cette saison face au Real Madrid (2-0, 0-3). Un club qui comme l'OL, se conjugue aussi au féminin.

Depuis la finale de 2013, les Louves ont vu leur effectif évoluer. Dans le onze de départ de Kellermann, les cadres de la sélection allemande Alexandra Popp et Lena Goessling sont encore là, tout comme Blässe et Jakabfi. On y retrouve désormais les anciennes de Potsdam Peter et Kerschowski, mais aussi de nombreuses internationales étrangères : la Suèdoise Nilla Fischer, les Suissesses Bernauer, Bachmann... et Dickenmann, arrivée à l'intersaison en compagnie d'Elise Bussaglia en provenance de Lyon.

Wolfsbourg, une équipe qui a eu du mal à démarrer sa saison mais qui a su redresser la barre en 2016. Des individualités, un énorme potentiel offensif malgré la blessure de la Norvégienne Hansen, mais une certaine fébrilité défensive : 5 défaites et 22 buts encaissés en championnat, contre aucune défaite et 4 buts encaissés côté lyonnais.

Équipe type Wolfsbourg (4-4-2) :
Schult - Dickenmann, Fischer, Peter (ou Wedemeyer), KerschowskiBlässe, Goessling, Bernauer (ou Bussaglia), Bachmann - Popp, Jakabfi

Sur le même thème