masculins / Le Mans - OL J-3

Présentation du championnat 2005-2006

Publié le 28 juillet 2005 à 14:35 par R.B

[IMG4356L]Elles sont <b>20</b> sur la ligne de départ de ce championnat 2005-2006. 20 équipes dont 3 nouvelles : Le Mans, Troyes, Nancy… soit des anciens pensionnaires de L1. Bastia, Caen et Istres ayant quitté, elles, l'élite pour la L2. 20 équipes sur la ligne de départ avec des chances forcément inégales situant de façon différente leurs ambitions. Du maintien au titre en passant par le ventre mou du championnat et les places européennes… il y a de la place pour s'exprimer. <b>Alors qui</b> ?

Elles sont 20 sur la ligne de départ de ce championnat 2005-2006. 20 équipes dont 3 nouvelles : Le Mans, Troyes, Nancy… soit des anciens pensionnaires de L1. Bastia, Caen et Istres ayant quitté, elles, l'élite pour la L2. 20 équipes sur la ligne de départ avec des chances forcément inégales situant de façon différente leurs ambitions. Du maintien au titre en passant par le ventre mou du championnat et les places européennes… il y a de la place pour s'exprimer. Le championnat de France retrouve Dhorasoo, Lamouchi, Kapos, Santini, Ribéry, Tchato... Il a perdu Tainio, Costa, Hemdani, Marlet, Saviola, Pierre-Fanfan, Dalmat...



Alors qui ? Qui pour le haut, le milieu et le bas ? Dans le désordre, Marseille, Monaco et le PSG semblent avoir les faveurs des spécialistes. On ne parle pas de l'OL… Les Parisiens en recrutant Dhorasoo, Kalou, Rozehnal… en confirmant Laurent Fournier au poste d'entraîneur… en ayant évacué à priori le bazar interne inspirent un grand respect. Monaco a mis de belles nouvelles têtes dans son collectif (Gerard, Meriem, Kapo, Sorlin…), ne perdant pas de pièces essentielles. Marseille ? Un passionné sur le banc pour donner un nouveau souffle aux Phocéens. Jean Fernandez saura-t-il résister au pastis olympien ? L'enfant de Mostaganem pourra s'appuyer sur Lamouchi, Oruma, Ribéry, Niang… et se passer de Pedretti, Costa, Hemdani, Bruno Cheyrou, Marlet… et de Barthez pour les premières semaines de la saison. Engagé en Coupe Intertoto, les Marseillais doivent une revanche à leurs supporters exigeants.



Ce trio rêve de croquer le Lion insatiable. Peut-il y avoir d'autres affamés pour toucher le sommet ou s'en approcher. Lille reproduira-t-il sa saison 2004-2005 ? Landrin, Brunel sont partis. Les recrues étrangères ne sont pas très connues… reste le vécu récent et cette jeunesse pleine de qualité. Lens, le voisin nordiste, a déçu lors de l'exercice précédent au point de changer d'entraîneur. Demont et Dindane sont les figures de proue du recrutement. Utaka, celle de la rubrique départ. Les Sang et Or ont les moyens de viser haut. Rennes ? En gardant son buteur suisse Frei, le club breton a affiché ses ambitions de faire encore mieux que sa récente 4ème place ; Utaka est arrivé tout comme Hadji, Rochat. Maoulida, Sorlin ont pris la direction du Rocher monégasque. Toulouse a manqué sa fin de saison après avoir eu un excellent comportement. Un recrutement de qualité (Bergougnoux, Mansaré, Mathieu, Santos et Abdessadki) ; 2 ou 3 départs dont celui de Dalmat… Les Toulousains savent ce qu'ils veulent. Comment laisser de côté Auxerre ? Certes, Kalou, Tainio sont partis ; ils ont été remplacés par des étrangers en quête de reconnaissance. Guy Roux a pris sa retraite… Jacques Santini a retrouvé le banc du championnat de France. L'AJA a-t-il pour l'instant les moyens de son passé ? Cela mérite un point d'interrogation…



Saint-Etienne a fait de belles choses pour son retour dans l'élite. Le buteur normand Mazure, le défenseur troyen Perquis… sont venus renforcer les Verts. Eliminés de la Coupe Intertoto, le groupe d'Elie Baup sait que cet exercice sera plus difficile à gérer, car il sera celui de la confirmation avec des moyens toujours limités. Bordeaux, peut-il faire pire qu'en 2004-2005 ? Sincèrement, nous ne le pensons pas. Alonso, Bruno Cheyrou, Smicer et quelques étrangers sud-américains sont arrivés, comme un nouvel entraîneur en la personne du Brésilien Ricardo. Meriem, Kapsis, Riera, Rool ont quitté le maillot marine. Les Girondins doivent une revanche à leurs supporters réduits au pain sec ces derniers mois. Sochaux n'est plus tout à fait le même : Monsoreau, Mathieu, S, Oruma, Paisley, Gnanhouan ont enlevé le maillot lionceau en se séparant aussi de son coach Lacombe. Bienvenue sur le banc à Bijotat et aux nouveaux joueurs Brunel, Afolabi… Les Doubistes peuvent-ils jouer un rôle dans ce championnat ? De loin, cela nous pousse plutôt vers le scepticisme… Strasbourg jouera la Coupe UEFA après son succès en Coupe de la Ligue. Niang est parti. Ses 12 buts et son association avec le remarquable Pagis, passeur, buteur (15 buts), organisateur risquent de manquer aux Alsaciens qui ont perdu Abdessadki, Vercoutre… Le Monégasque Farnerud a rejoint son frangin sur les bords du Rhin. Puydebois sera la doublure de Cassard ; Diané devra s'adapter au rythme de la L1 après son séjour rémois. On attend les hommes de Duguépéroux dans une position intermédiaire…



Nice a souffert la saison dernière. Cela a poussé les dirigeants azuréens à se séparer, un peu avant la fin, de Gernot Rohr. Le vieil indien José Cobos a rangé ses crampons, tout comme Valencony. Tchato, Yahia, Rool, Koné, Bagayoko sont arrivés dans le sillage du nouvel entraîneur Antonetti. Avouons que la formation de « Pitt » Balmont inspire le respect. Elle pourrait bien se montrer surprenante. Les Canaris nantais ont failli se faire plumer en 2004-2005. Peu de renforts (Signorino, Mhadhebi…) ; 3 ou 4 départs (Bagayoko, Caceres…). Sans grand changement, ce qui n'a pas marché la saison dernière peut-il fonctionner dans une maison en quête de sérénité? Ajaccio s'est sauvé une fois encore sur la fin. Courbis n'est pas parti… Chapuis, Demont, Gaspar, Ouaddah… oui. Danjou, Rocchi, Ziani, Carlos, Jabi… ont rejoint le club à l'accent brésilien. Courbis souhaite terminer dans les 17 premiers, mais pas à la 17ème place. Rien que pour sa façon de parler, on a envie qu'il atteigne son objectif ! Metz a marqué les esprits à l'intersaison. D'abord avec le retour sur le banc des entraîneurs de Joël Muller à la place de Jean Fernandez parti à Marseille. Ensuite, Ouaddah veut montrer ses talents d'organisateur en Loreaine après son excellente saison à Ajaccio. Un Coréen, héros du dernier mondial ? C'est fait avec la signature de Han. Paisley prendra le flanc gauche de la défense au maillot grenat. Signorino, Socrier, Avezac, Caillet… sont partis. Metz, sur le papier, présente un visage séduisant.



Ils sont les promus et nous semblent plus fragiles que les autres. Le Mans est remonté dans la foulée de sa descente. Hantz, l'entraineur, est passé en un peu plus d'une saison de la CFA à la L1 (de Brive au Mans). Fischer, Bonnart, Pelé, Poulard… retrouvent la L1. Romaric, un jeune gaucher ivoirien, est un peu la vedette du recrutement. Les Manceaux ne partent pas dans l'inconnu. Ils savent donc qu'ils vont souffrir pour se maintenir. Nancy ? La dernière fois que les Lorrains sont passés en L1, c'était en 99-2000. Seul, Biancalini est le seul survivant de cette époque. Un recrutement qu'il faudra juger en action... Le groupe de Pablo Correa sait qu'il va en baver. Enfin, Troyes est de retour après deux saisons en L2. L'effet Jean-Marc Furlan a payé. Le Crom, Kouassi, Guillaume… 3 anciens de Guingamp pour donner l'indispensable souffle de l'élite aux Troyens. L'arrivée aussi de Danic… Mis à part Perquis, peu de départs marquants… l'ESTAC semble mieux armé que ces deux copains de promotion.



A voir… A 40%, les joueurs et les entraîneurs de L1 ont voté, oh surprise, l'OL pour le titre devant Monaco, PSG, Marseille, Lens... Ajaccio, Le Mans, Metz et Troyes n'ont obtenu aucune voix.



Cela commence donc vendredi par un PSG – Metz ; puis samedi, il y aura un alléchant OM – Bordeaux et le choc de cette première journée au regard de la précédente saison entre Lille et Rennes.



R.B