masculins / Dynamo Kiev - OL J-1

Présentation du Dynamo Kiev

Publié le 16 octobre 2006 à 16:04 par BV

Présentation du Dynamo Kiev, adversaire de l'Olympique Lyonnais mardi pour le compte de la 3e journée de la Ligue des Champions.

Le Dynamo Kiev : la fierté ukrainienne
Le Dynamo Kiev fut fondé, en 1927, et patronné par le NKVD (ancêtre du KGB), puis par le ministère de l’intérieur.
Longtemps considéré par les membres de la communauté ukrainienne comme leur équipe nationale, le club de Kiev fut au sein du championnat d’URSS l’unique rival des clubs moscovites. Fierté du peuple ukrainien, il détient le record de championnats d’URSS avec 13 trophées auxquels il faut ajouter 9 coupes nationales.
Avec dans ses rangs Oleg Blokhin, détenteur du record de buts dans le championnat ukrainien avec 211 réalisations en 433 matchs, le Dynamo remporte 2 coupes des vainqueurs de coupe en 1975 et 1986. Après avoir emmené son équipe jusqu’à la victoire finale en coupe des coupes lors de la saison 1974/1975, il reçut le prestigieux ballon d’or. Entre 1972 et 1986, l’actuel sélectionneur ukrainien inscrivit sous le maillot national 42 buts en 112 sélections (2 records).
La victoire en coupe des vainqueurs de coupe en 1986 permit à Igor Belanov, autre ancienne gloire du football ukrainien de remporter également ce trophée récompensant le meilleur joueur européen.

Une domination sans partage sur le championnat national :
Depuis l’indépendance de l’Ukraine en 1991, le Dynamo a remporté la quasi-totalité des titres nationaux. Seuls les trophées en 1992 (revenant au Tavriya Simferopol), 2002, 2005 et 2006 (revenant au Shaktior Donestk) lui ont échappé. Le club formateur d’Andreï Shevtchenko affiche ainsi un bilan de 11 titres, dont 8 d’affilée entre 1993 et 2001 !

Un stade monumental
Entraîneur durant 21 saisons, Valeri Lobanovsky est l’emblématique coach de cette équipe. Depuis son décès en 2002, le stade du Dynamo Kiev porte son nom. Le club présidé par l’oligarque ukrainien Igor Surkis joue en effet ses rencontres traditionnelles dans une arène de 16 900 places mais migre au Stade Olympique de Kiev, devant 82 893 spectateurs, lors des grosses affiches.

La saison 2006/2007
L’équipe dirigée par Anatoli Demianenko occupe la 63e place à l’indice UEFA. L’effectif ukrainien se compose de 30 joueurs de 11 nationalités différentes. On y compte notamment 14 Ukrainiens et 5 Brésiliens. A l’intersaison, Leko, Eschenko et Amisulashvili sont partis, Correa, Peev, Imedashvili, Nanni, Mora et Otalvaro Arce sont arrivés.
Avec 26 points en 10 matchs (8 victoires, 2 matchs nuls et aucune défaite), le Dynamo Kiev occupe actuellement la deuxième place du championnat d’Ukraine, à égalité de points avec le Shaktior Donestk. Les coéquipiers d’Artem Milevski ne sont devancés qu’à la différence de buts (+23 pour le Shaktior et +17 pour le Dynamo).

En championnat, le Dynamo Kiev affiche un bilan de 23 buts marqués pour 6 encaissés. Le meilleur buteur est le Brésilien Diogo Rincon avec 5 buts.
Autres buteurs :
4 buts : Correa
2 buts : Rodrigo, Shatskikh, Yussuf
1 but : Verpakovskis, El Kaddouri, Rotan, Rebrov, Husyev, Sablic, Milevski, Rodolfo

La saison européenne 2006/2007
Pour atteindre la phase de poule de la Ligue des Champions, les joueurs du Dynamo sont venus à bout du Metalurgs (4-0 et 4-1) puis de Fenerbahçe (2-2 et 3 -1).
Dans ce groupe E, ils occupent pour l’heure la dernière place du groupe E avec 2 défaites en 2 matchs, 9 buts encaissés et 2 marqués (Rebrov et Milevskiy). Après leur revers initial à domicile contre le Steaua Bucarest 4 buts à 1, ils ont sombré à Santiago Bernabeu contre le Real Madrid 5 buts à 1.

L'histoire européenne
Le Dynamo Kiev a participé à 3 reprises aux demi-finales de la Ligue des Champions 1977, 1987 et 1999.
A noter que 2 joueurs, le gardien Olexandr Shovkovskiy et Sergiy Rebrov, avaient participé à la demi-finale de Ligue des Champions perdue contre le Bayern Munich (3-3 et 0-1) lors de la saison 1998-1999.
Sur le même thème